Algérie - Revue de Presse


Décès de cheïkh Zayed Ben sultan Al-Nahyane

Les émirats et le monde arabe en deuil Le président des Emirats arabes unis, Cheikh Zayed ben Sultan Al Nahyane, fondateur et leader historique de la fédération des Emirats arabes unis (EAU), tire sa révérence à l?âge de 90 ans. Sa mort a été annoncée hier soir, après la rupture du jeûne, par un communiqué de son cabinet, répercuté par l?ensemble des médias officiels. « Le cabinet du Président, comme le peuple des Emirats arabes unis et les nations arabes et musulmanes pleurent le leader et président de la nation (...), son Altesse cheikh Zayed ben Sultan Al Nahyane, décédé hier soir », est-il souligné dans le communiqué repris par l?agence officielle française AFP. La triste nouvelle a vite fait le tour de la planète. Les chaînes de radio et de télévision de différents pays du monde, et plus spécialement des pays du Golfe, ont diffusé l?information à maintes reprises. Ayant été aux commandes de son pays depuis près de 33 ans, Cheikh Zayed souffrait de problèmes de santé depuis plusieurs années et avait subi une opération au cou en 1986 et une transplantation rénale en 1990. De sa vie, le Cheikh Zayed, ce Président arabe très aimé par son peuple, a beaucoup donné à son pays. Il était toujours sur le devant de la scène pour défendre les causes arabes. Il a beaucoup aidé les Palestiniens dans la lutte contre le colonialisme juif. Habile et intelligent, Cheikh Zayed a contribué à l?apaisement des contentieux existant entre les Emirats et ses rivaux. Cheikh Zayed est mort, laissant un grand héritage à ses 19 fils et filles qu?il avait eus de ses quatre épouses. Son aîné, Cheikh Khalifa ben Zayed, lui succédera certainement au Palais présidentiel, étant le prince héritier d?Abou Dhabi. Il doit être désigné dans un délai d?un mois par le Conseil suprême de la fédération, qui réunit les émirs dirigeant les sept émirats formant la fédération. Juste après l?annonce de sa mort, intervenue au lendemain d?un important remaniement ministériel marqué par la promotion de deux de ses fils, Cheikh Mansour. Ce dernier, chef de cabinet présidentiel, a été désigné ministre des Affaires de la Présidence. Le gouvernement yéménite a décrété dans la même soirée trois jours de deuil national en guise de signe de reconnaissance des sacrifices consentis par le défunt Cheikh Zayed. Toute la communauté arabe a accueilli avec beaucoup d?affliction cette mort subite de l?un des grands chefs spirituels de la cause arabe.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)