Algérie - Revue de Presse


CSC 2 -MCA 4

Spectaculaire Arbitrage : Aouiti, Djezar et Fifrani. Buts : Djabelkheïr 20?, Maouche 62?, Deham 77? et 81? (MCA). Zerdia 40?, Arama (90?+1) (CSC). Averts. : Medjoudj (CSC), Bouamrane, Baâbouche, Deham (MCA). CSC : Belouahem, Guehche (Amroune), Sedrati, Arama, Maïza, Zerdia, Medjoudj, Chouieb (Bakha), Bassolé, Laïb (Fenier), Ouachem. Entr. : Achour. MCA : Benfissa, Bouamrane, Baâbouche, Bouacida, Boukaroum, Ouahid, Foudili (Selmi), Dellalou, Maouche, Deham, Djabelkheïr (Brahim Chaouche). Entr. : Mehdaoui. Les poulains de Nedjar ont été surpris par une équipe mouloudéenne très volontaire et organisée sur le terrain. Les Mouloudéens n?ont pas attendu longtemps pour inscrire le but suite à une jolie action collective concrétisée par Djabelkheïr après une passe lumineuse de Foudili. Deham a failli aggraver le score lorsqu?il se retrouva seul face au keeper constantinois. Ce dernier sauvera ses camarades du chaos en interceptant la balle de l?attaquant algérois. Piqués dans leur amour-propre, les Sanafir se montrèrent plus volontaires et, à une minute de la fin de la première période, Zerdia égalise pour le CSC suite à une balle bien bottée à partir du point de corner par l?Ivoirien Bassolé. La seconde mi-temps fut complètement à la faveur des visiteurs qui ont développé un jeu propre et inquiété Belouaham en de multiples occasions, comme cette tête de Deham à la 46? qui ira percuter le montant gauche. Les assauts répétés des Sanafir n?auront aucun effet, puisque les attaquants pécheront par excès de précipitation. Une situation qui a obligé toute l?équipe à s?investir en attaque, offrant d?énormes espaces pour les attaquants mouloudéens, qui ne se sont pas faits prier pour ajouter le deuxième but à la 62? par l?intermédiaire de Maouche après un tir bolide à la limite de la surface de réparation. Le jeu anarchique développé par les camarades de Medjoudj encouragera les visiteurs à forcer en attaque pour un troisième (77?) et un quatrième (88?) buts grâce au virevoltant Deham. Les Sanafir, sous un tonnerre de sifflements et hués par leurs supporters, ont pu vainement réduire la marque grâce à un penalty transformé par le capitaine Arama dans le temps additionnel.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)