Oran - Revue de Presse


CPA

Priorité aux créneaux d?utilité publique Le groupe d?Oran du Crédit populaire d?Algérie (CPA) a énormément contribué à la concrétisation de nombreux projets initiés aussi bien dans le cadre de l?investissement privé que du dispositif de l?emploi des jeunes. De même qu?il a permis à des citoyens, fort nombreux, d?acquérir des biens grâce aux différents produits de crédits proposés par la banque. « Nous sommes une banque de proximité au service de notre clientèle et nous comptons le rester », souligne Mustapha Metref, directeur du groupe. Ce responsable, avec une touche de fierté, met en exergue l?importance des crédits accordés ces dernières années aux clients de son réseau. Au total, ce sont 17 milliards de dinars qui ont été accordés sous forme de crédits, sachant que le portefeuille de ce groupe, fort de huit agences implantées à Oran-ville, atteint les 24 milliards de dinars. Le groupe a été l?initiateur de la formule « Médium » qui a permis à des dizaines de praticiens, de spécialistes et de pharmaciens de s?installer grâce aux crédits qui leur ont été accordés pour acquérir les équipements et de se lancer dans leurs activités. Ces prêts étaient de l?ordre d?un milliard de dinars. D?autre part, depuis 2002, un autre milliard de dinars a été octroyé pour aider les citoyens à acquérir leurs logements selon les formules disponibles (EPLF, OPGI, promotionnel, particulier à particulier, etc.). Au total, plus d?un millier de logements ont été ainsi acquis. 500 autres millions de dinars ont été réservés comme crédits d?aide à la construction. Soutien aux chômeurs Il en est de même pour les crédits achat-véhicule puisque des conventions ont été signées avec divers corps de métiers. Pour ce qui est des micro-entreprises initiées dans le cadre de l?ANSEJ, plus de 500 entreprises ont été créditées. « La priorité a été donnée aux créneaux d?utilité publique et aux projets situés dans les quartiers populaires », souligne M. Metref qui ajoute que le CPA est également partie prenante dans le nouveau dispositif de la CNAC, relatif aux chômeurs âgés jusqu?à 50 ans. « L?agence Soummam a été désignée pour prendre en charge ce genre de dossiers », précise encore notre interlocuteur qui rappelle que la plupart des grands projets hôteliers, réalisés à Oran ces dernières années, ont été financés par le CPA, en plus de 17 autres établissements de « petites catégories » éparpillés à travers la ville. « Imaginez le nombre de postes de travail créés et toute la demande à laquelle ces hôtels répondent tous les jours », indique ce responsable qui souligne la diligence, la rapidité et la transparence avec lesquelles sont traitées les demandes de crédits. La réponse tombe au plus tard 48 heures après le dépôt du dossier. Le comité de crédit se réunit quotidiennement, même pour traiter un seul dossier. Rien n?est laissé en instance », indique-t-il. Cette rapidité est également en vigueur dans la prise en charge des affaires courantes des 300 000 clients. Le réseau d?Oran est pris en charge par un personnel constitué à 70% d?universitaires et d?économistes. Ils bénéficient périodiquement de stages de perfectionnement et de mises à niveau grâce au centre de formation ouvert depuis 14 ans à la rue de la paix, à quelques dizaines de mètres du siège du groupe. Le réseau d?Oran mettra en exploitation, avant la fin de l?année en cours, la version 7 du pro-logiciel « Delta Bank » qui modernisera davantage la gestion de ces agences et assurera une meilleure qualité de services à la clientèle. La rapidité dans le traitement des affaires du client est un challenge que s?est fixé le CPA à Oran. « Il n?est pas normal qu?un citoyen attende plus de 10 minutes pour encaisser son chèque », souligne M. Metref qui annonce l?ouverture prochaine d?une nouvelle agence à la rue Cheriet Ali. « Le CPA doit se rapprocher de ses usagers jusque dans leur quartier de résidence, car nous sommes une banque de proximité », fait constater notre interlocuteur.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)