Tizi-Ouzou - Revue de Presse


Coupe d?Afrique des clubs



Les Kabyles face à leur destin La JSK jouera demain son destin dans cette ligue des champions africaine pour laquelle elle s?est qualifiée pour la seconde fois consécutive. Comme lors de la saison dernière, les Canaris ne veulent pas s?arrêter en si bon chemin et comptent bien aller en phase de poules. Mais pour ce faire, ils doivent d?abord écarter de leur chemin les Gabonais du Mangasport qui les ont sévèrement battus et surtout malmenés au match aller. La victoire acquise lundi devant l?ASMO constitue pour le coach Aït Djoudi un signe prémonitoire d?une qualification. « Elle nous permet d?aborder cette rencontre avec plus de sérénité et de confiance en soi. » Une rencontre sur laquelle tous les espoirs des fans kabyles sont placés, eux qui veulent voir leur équipe aller le plus loin possible dans cette compétition. L?entraîneur Aït Djoudi, qui a regroupé sa troupe depuis mardi à l?hôtel du Port de Sidi Fredj alors que les Gabonais arrivés hier ont été placés à l?hôtel Dar Eddiaf, nous a déclaré que son travail est aujourd?hui plus psychologique. Il dira aussi que son équipe se doit de rester concentrée sur cet objectif qu?est la qualification. « Nous devons nous montrer très appliqués et surtout patients pour combler ce retard de deux buts qui nous permettra de passer au prochain tour. » Pour le coach kabyle qui connaît désormais les forces et les faiblesses de cette équipe du Mangasport, l?essentiel est de ne pas trop se précipiter pour revenir à hauteur de cette équipe. « Surtout que l?on s?attend à ce qu?elle ne ferme pas le jeu et au contraire, on devra se méfier de ses contres. » Aït Djoudi souhaite aussi voir l?arbitre marocain Achiri, assisté de ses compatriotes Ayoub et Rouani et l?Algérien Benaïssa comme 4e assesseur, être à la hauteur de l?événement. Un arbitre qui connaît bien la formation kabyle pour avoir eu à la diriger à Alger lors de la saison dernière face aux Zambiens du Zanacos. Aït Djoudi, qui aurait tant aimé recevoir cette équipe du Mangasport à Tizi Ouzou, compte aussi sur la qualité de la pelouse du stade Omar Hamadi pour faire la différence du fait que les Gabonais ne sont pas habitués à ce genre de surface. Enfin, Aït Djoudi dira que la partie ne sera pas facile du fait que les Gabonais sont dans une courbe ascendante comme en témoignent leur football national et ses Panthères qui, pour rappel, ont infligé un cuisant 3-0 aux Verts. Si bien qu?il compte sur le soutien indéfectible des fans pour permettre à leur équipe de maintenir la pression sur cet adversaire face auquel il faudra se montrer patient. La patience est la clé de voûte de cette rencontre, dont dépend le destin des Canaris qui veulent bien poursuivre leur vol à travers le continent.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)