Algérie - Ambassades et consulats


COOPERATION ALGERO-ESPAGNOLE, Les Catalans veulent un consulat algérien à Barcelone

Le secteur de la PME catalan souhaite l’ouverture d’un consulat d’Algérie à Barcelone pour le développement de la coopération algéro-espagnole dans le domaine de la petite et moyenne entreprise, a déclaré hier le représentent de l’Organisation des petites et moyennes entreprises de Catalogne (PIMEC) et de la Fondation CIREM (Espagne), M. Joaquim Ferrer, lors d’une rencontre organisée à l’hôtel El-Djazaïr par le Conseil national consultatif pour la promotion de la PME (CNC/PME).

 La rencontre, animée par des experts algériens et espagnols, portait sur «la création et le financement de la PME». M. Ferrer a qualifié les liens entre le CNC/PME avec la PIMEC d’«espace de coopération solide», de «partage d’expériences et de promotion de l’internationalisation» des PME algériennes. Il a évoqué un projet de «création d’une passerelle d’entreprises» entre l’Algérie et l’Espagne. Il a également souhaité que le CNC/PME appuie l’idée de la création d’un consulat algérien à Barcelone. L’ouverture d’une telle représentation, ajoute-t-il, sera «un facteur de dynamisation des relations bilatérales». M. Ferrer a également annoncé que des PME algériennes seront invitées en Espagne pour se rendre compte des conditions de création et d’existence des PME.

 De son côté, le président du CNC/PME, M. Zaïm Bensaci, a promis de transmettre cette proposition aux autorités compétentes. M. Bensaci a estimé nécessaire de «profiter de l’expérience espagnole en matière de création de PME, et en particulier la région catalane qui compte pas moins de 54.000 petites et moyennes entreprises».

 L’organisation d’une telle rencontre vise, selon le président du CNC/PME, à «sortir des problèmes algéro-algériens relatifs aux difficultés de création des PME (foncier industriel, financement...), devenus lassants», a-t-il dit. C’est ce qui justifie, ajoute-t-il, «la nécessité de prendre connaissance des différents mécanismes liés aux PME qui ont été expérimentés avec succès ailleurs». M. Bensaci a annoncé que des rencontres similaires auront lieu à Oran et dans une autre ville de l’est du pays.

 Les participants au séminaire d’hier ont assisté à la présentation d’un expert espagnol, M. Ramon Sagarra, sur la «création et le financement d’entreprises». Parmi les points relevés dans cette intervention, l’orateur estime que l’intelligence est l’une des principales ressources qui entrent dans la création d’une entreprise, et que l’échec n’est pas la fin du monde. «Si ça ne marche pas, ce n’est pas grave, vous avez l’expérience pour recommencer», a-t-il affirmé en faisant référence à la pratique américaine en la matière qui ne craint pas les échecs répétés. M. Sagarra a aussi insisté sur l’importance d’établir un «Business Plan» afin de baliser les étapes de création d’une PME.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)