Bouira - Revue de Presse


Constat d?échec à M?Sila

Une déferlante vague de criquets pèlerins, à différents stades de leur évolution, a déjà envahi une grande partie du territoire de la wilaya, à telle enseigne que le rapport établi quotidiennement sur la lutte antiacridienne par le poste de commandement de la wilaya (PCW), ne constitue plus un indicateur fiable permettant une appréciation objective de l?invasion acridienne dans cette wilaya. Au dernier rapport du PCW, datant du 2 juillet, la superficie infestée s?est élevée à 98 210 ha, superficie qui représente plus de 64 % de la surface utile agricole de la wilaya de M?sila, laquelle s?élève, selon un rapport de l?Agence nationale pour l?aménagement du territoire (ANAT) à 152 450 ha. Selon certaines sources des différentes contrées de la wilaya, la situation est alarmante de par l?arrivée sans discontinuité d?essaims de criquets dévastant tout sur leur passage. Ces essaims de criquets, à différents stades de développement ailés roses, gris ou jaunes, son signalés dans tous les points cardinaux de la wilaya, ont envahi des contrées jusque-là épargnées, notamment au nord dans les communes d?Ouled Mansour et Botti Sayah, et à l?est au niveau des villages Tolba, Chorfa, et les contreforts des monts du Hodna. Cette invasion acridienne n?a pas été sans conséquences sur certaines zones agricoles où les cultures maraîchères sont répandues, notamment à Maâdher Bou Saâda, considéré à juste titre comme le fleuron en la matière au niveau de la wilaya de M?sila. Mais ne disposant pas d?éléments d?appréciation et encore moins d?informations y afférentes, on ne peut estimer les dégâts éventuels qui aurait pu causer cette invasion acridienne. N?empêche, le mal est là, même si les conséquences de cette invasion ne sont pas décelables présentement. Face à cette percée acridienne, qui a tendance à se répandre, et avant que ne s?organise la lutte contre cette invasion, les fellahs, pris au dépourvu, et à défaut de produits traitants, se sont abattus sur les moyens du bord, en clôturant pour les uns leurs cultures les protégeant de l?insecte, et pour les autres en créant des écrans de fumée à l?aide de pneus brûlés. Le caractère fulgurant de cette percée acridienne au-delà des frontières de la wilaya de M?sila, a été vérifié par l?apparition d?essaims à Dirah dans la wilaya de Bouira. Cette percée vers le Nord, annonce-t-elle l?échec de la lutte antiacridenne menée depuis le mois d?avril dans cette wilaya ? « Non, répond-on au PCW de M?sila, « la situation demeure maîtrisable en dépit de cette percée vers le Nord », a-t-on soutenu sans aucune autre précision. Pour le commun des citoyens, la bataille livrée contre ce fléau a été un échec cuisant, puisque l?opération menée à ce jour n?a pas donné les résultats escomptés. Opération, conduite dans la plus grande discrétion par les autorités locales, et à force de disserter sur le sujet, on est tenté d?affirmer qu?il n?y a jamais eu d?invasion acridienne dans cette wilaya.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)