Constantine - Revue de Presse


Constantine

Station déserte Krikri, qui jouxte l?hôtel Cirta, est l?une des stations de bus et de taxis les plus importantes de la ville. Les Constantinois y transitent par milliers, qui pour rejoindre son travail, qui son domicile dans des quartiers tels que Sidi Mabrouk, Daksi, Erriad, etc. Cependant, cette petite station se trouve étrangement désertée le matin par les taxis et les conducteurs de bus. Un phénomène constaté après l?Aïd. Les gens s?amassent d?ailleurs en grande file pour attendre un des rares taxis qui daignent encore y venir. Les raisons de ce « boycott » sont toutes simples : les routes de ces lieux sont tout simplement impraticables, pis, il suffit de quelques gouttes de pluie pour transformer l?endroit en une grande mare ! problème du rond-point Les habitants de la cité Daksi se demandent si le problème du rond-point qui jouxte le marché sera réglé un jour. En effet l?endroit en question a de tout temps été à l?origine de problèmes de circulation, que ce soit à cause des marchands à la sauvette qui s?y installent toujours et n?importe comment pour y écouler leur marchandise ou d?autres problèmes plus sérieux. En effet, les nombreux creux qui s?y sont formés sont désormais la première cause de rétention de l?eau de pluie, et ce, en l?absence d?un quelconque système d?évacuation... La circulation y est vraiment pénible par temps pluvieux, même pour les piétons. Encore des heurts ! Qui a dit que l?effet de l?adrénaline ne se faisait ressentir que durant les jours de jeûne ? La preuve nous a été encore une fois donné par quelques jeunes qui se sont donnés en spectacle avant-hier en plein centre-ville, plus exactement à la place des Martyrs. Les passants ont été en effet choqués par la violence développée par quelques jeunes à l?occasion d?une bataille rangée entre deux groupes rivaux. Tout a été mis à contribution lors des ces heurts : les chaises, les parapluies... Heureusement que personne n?a fait usage de couteaux.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)