Constantine - Revue de Presse


Constantine - Milan

Les fruits d?une collaboration De source autorisée, on affirme que de jeunes étudiants de la faculté des sciences de l?ingénieur de Constantine ont initié, dans le cadre propice d?un nouveau laboratoire des applications des technologies avancées, sous la houlette de quelques enseignants chercheurs, des études et des réalisations qui auraient reçu un écho plus que favorable auprès de leurs partenaires de la faculté de Milan dont la réputation n?est plus à faire, nous affirme-t-on, particulièrement dans le domaine de la robotique, de la télérobotique et des énergies renouvelables. Abdelwahab Zaâtri, maître de conférence au département de génie mécanique, souligne haut et fort son admiration pour ce groupe d?élèves ingénieurs qui ne ménagent ni leur temps ni leurs efforts pour faire aboutir plusieurs projets concoctés et bichonnés en étroite collaboration avec leurs homologues italiens. A ce titre, trois seraient déjà finalisés, selon leur mentor qui précise que « le premier projet s?est matérialisé par la réalisation de robots manipulateurs à même de servir dans des domaines hostiles à l?implication directe de l?être humain. Le second a trait au secteur de la télérobotique et concerne plus particulièrement la télésurveillance contrôlable à distance via Internet. Le troisième projet finalisé dans ce programme touche aux énergies renouvelables et dans ce cas précis, nos étudiants ont réalisé un système de tracking ou poursuite du soleil par le biais d?un panneau solaire amovible. Il reste à nos étudiants engagés dans cette belle aventure scientifique de concrétiser deux autres projets en cours, initiés toujours dans le contexte de la fructueuse collaboration engagée avec la faculté polytechnique de Milan. Il s?agit, d?une part, de matérialiser un système permettant la connexion et la coopération entre plusieurs robots marcheurs et manipulateurs et, d?autre part, de concrétiser un projet de biotechnologie concernant la fabrication de prothèses actives à l?intention des handicapés moteurs. » A l?heure d?une morosité généralisée et de l?idée reçue et répandue de l?inutilité prétendue du savoir et des diplômes, ces génies anonymes bien de chez nous laissent espérer en des lendemains meilleurs pour une université algérienne qui montrait jusque-là les signes inquiétants d?une sclérose généralisée.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)