Constantine - Revue de Presse


Constantine : les suppléants résistent

Au quatrième jour de leur protestation contre ce qu?ils appellent les résultats « Amis Ben Ami », les enseignants suppléants ne donnent pas l?impression que leur mouvement perdra de son intensité dans les jours à venir. Non seulement leur nombre s?accroît au fil des jours -ils étaient beaucoup hier à faire le pied de grue devant la direction de l?éducation- mais la hargne et l?imagination mis dans les slogans rimés et rythmés, renseignent que cette fois-ci ils sont décidés à en découdre avec l?institution de tutelle à l?échelle locale. C?est qu?ils ont nourri beaucoup d?espoir dans l?examen du 18 juillet dernier, pour lequel ils se sont préparés en conséquence afin de franchir le cap, devenu davantage psychologique qu?administratif, de la titularisation dans leur poste de travail. Sauf que la suspicion a commencé à naître, lorsque en guise d?examen, les aspirants à la titularisation ont eu « droit » à une seule question orale se rapportant, non pas à leurs connaissances respectives dans le domaine scientifique, mais à leur ancienneté dans leur statut de suppléants. « Les examinateurs nous ont signifié alors que c?était une question de pure formalité, et que la réussite, cette année, était garantie pour tous. Nous avons commis l?erreur de les croire sur parole ». Effectivement, car les résultats affichés mercredi dernier ont porté sur la liste des reçus « complètement inconnus au bataillon ». Pour donner davantage de tonus à leur mouvement, ils ont organisé avant-hier un sit-in devant le cabinet du wali, sachant que la direction de l?éducation est un organisme exécutif subordonné à l?autorité de la wilaya.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)