Alger - Autres sites touristiques


Complexe touristique de Sidi Fredj, Rush des familles



Considérée autrefois comme un lieu réservé à une frange de privilégiés, la localité de Sidi Fredj est présentement la destination des Algérois. En quête de divertissement mais surtout d’une fraîcheur nocturne, les promeneurs commencent à affluer dès la tombée de la nuit.

Finies les longues files de véhicules, l’artère principale étant désormais à sens unique. Pour y rejoindre le centre du village, il faut emprunter une voie contournant la forêt et débouchant directement sur l’hôtel El Riadh. Un peu plus en avant, le parking, dont les droits au stationnement sont fixés à 50 DA, est déjà encombré de véhicules. Des familles accompagnées de leur progéniture se dirigent vers la plage. Découverte d’une nouvelle habitude. Des mets préparés à la maison sont dégustés au bord de la plage. Cela n’est qu’une stratégie pour fuir les dépenses. Toutefois, des loueurs de tables et de chaises ne ratent pas l’opportunité. « Bienvenue ! Il y a une table et des chaises. Cela ne coûte que 300 DA, on peut s’arranger », lance le gérant à un père de famille. A la limite du parking, des photographes, polaroïd en bandoulière, acheminent des chevaux sellés pour proposer une photo à 200 DA à ceux qui veulent éterniser un souvenir. L’accès au centre touristique est soumis à une fouille stricte. A peine ont-ils commencé à découvrir le complexe touristique conçu dans un style arabo-mauresque par l’architecte Pouillon, que les arrivants réalisent qu’ils sont scrutés du regard lancé par des badauds assis sur les bords. L’esplanade du premier restaurant du port a déjà accueilli quelques familles. « Nous recevons en moyenne 100 000 visiteurs. Nous avons opté pour une politique favorisant les visites familiales. Le premier volet du complexe est une résidence constituée de 150 appartements de type F2 et F3. Ce dernier est cédé pour 85 000 DA. Un quota est dégagé à partir du mois de juin pour les vacanciers. L’autre partie est occupée tout au long de l’année par nos locataires. L’autre volet est composé de 4 restaurants, de 2 salons de thé et de 2 autres de glaces. Ces structures sont dotées de terrasses. Il intègre également 20 locaux commerciaux gérés par des particuliers », a précisé S. Foukrache, directeur de l’entreprise de gestion touristique (EGT). Notre interlocuteur indique cependant qu’en sus de ces locaux, un espace a été aménagé et loué à une vingtaine d’artisans leur permettant de faire connaître leurs produits. L’entreprise gère également le port de plaisance pouvant accueillir 400 embarcations. « L’EGT perçoit, en contrepartie, des droits d’amarrage situés entre 400 et 1200 DA selon la taille de l’embarcation », a-t-il expliqué. Outre cela, le directeur a précisé qu’une balade en mer à bord d’une embarcation de 30 personnes, allant du port jusqu’à Moretti, est proposée aux visiteurs pour une somme de 50 DA. « Dans le cadre de l’emploi de jeunes, le ministère des transports a délivré une licence d’exploitation à des particuliers proposant également des balades en mer à un prix négociable », a-t-il mentionné. En suivant les promeneurs, on doit passer par l’allée du Marabout, ensuite par le passage du Vivier et enfin on arrive au quartier du Corsaire. « Regarde ces édifices, ils évoquent une architecture typiquement andalouse », a lancé un visiteur à l’intention de son fils. Comme c’est la fin de la semaine, plusieurs tables de la terrasse sont occupées. « Le prix d’une coupe de glace varie entre 150 et 350 DA », informe le serveur. Ayant accepté de répondre à notre question, un vacancier abordé non loin du phare atteste : « C’est un endroit sécurisé. Il nous arrive parfois de délier la bourse pour faire plaisir à soi-même. »





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
Numéro commentaire : 15001
Posté par : ahlem archi
Profession : etudiante en architecture
Ville : boumerdes
Pays : Algérie
Date : 21/05/2011
Message : informations et plans sur le complexe touristique de sidi fredj