Relizane - 08- La guerre de libération


Commémoration du bouclage de la ville de Relizane



Les relizanais commémorent le 48ème anniversaire du bouclage général imposé par les forces spéciales coloniales à leur ville en l’an 1958.

L’opération à laquelle ont participé, selon des témoignages, des militaires venus des villes limitrophes telles Mascara, Mostaganem et Oran, a isolé la localité pendant une quinzaine de jours sans relâche. « La population locale avait été soumise à de fortes intimidations et avait dû supporter des calvaires qui resteront gravés dans la mémoire collective », racontera un moudjahid ayant vécu cet épisode de la guerre de libération. « En ce 12 Août, pas mois de 2 000 relizanais avaient été ramenés de leurs domiciles pour être regroupés, à genou et les mains sur la tête, pendant toute la journée, exposés à une chaleur terrible, ceci après avoir enlevé une centaine de personnes connues pour leur appartenance au rang des révolutionnaires et qui furent tous descendus », lancera avec amertume Hadj Abdelkader. « On garde toujours en mémoire ces militaires sillonnant la ville avec leur matraques et agressant tout algérien rencontré sur leur chemin », témoigne de son côté Hadj Abed. Les forces coloniales, affirment des moudjahiddines, ont assiégé la ville suite à plusieurs opérations menées par les révolutionnaires et dont la cadence aurait inquiété l’ennemi. Ils ont souligné, à titre d’exemple, les explosions d’une voiture et d’une moto piégées, respectivement le 13/051958 et le 04/07/1958, en plus des actes de sabotage ayant touché différents coins dont le Bd Charles Izeli, la rue des marchés, le cinéma Rex et bien d’autres.





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)