Alger - Revue de Presse


Cinémathèque: «L'envers du miroir» à l'affiche

La salle derépertoire de la cinémathèque d'Oran abrite, depuis la semaine dernière, laprojection du film algérien «L'envers du miroir» de Mme Nadia Chérabi Labidi.  Il s'agit d'un long métrage d'une durée de105 minutes qui a été projeté hors compétition dans le cadre de la premièreédition du festival du film arabe à Oran. Au grand bonheur des cinéphiles, ilest repris par la cinémathèque. Le film raconte l'histoire d'»un chauffeur detaxi qui, durant son service de nuit, découvre sur sa banquette arrière unnouveau-né abandonné. Au lieu d'informer les autorités, il le confie à sapropre mère et part à la recherche de sa dernière cliente. Après s'être investidans une longue et éreintante recherche, il retrouve Salma avec laquelle ils'ensuivra une terrible confrontation. La colère tombée, le silence ouvre unebrèche pour que le secret de Salma apparaisse au grand jour». Un film quimérite d'être vu.  Par ailleurs, et selon M. Bensalah, lacinémathèque algérienne consacre à partir d'aujourd'hui un hommage au pionnierdu cinéma africain, Sembene Ousmane, qui vient de disparaître le 9 juindernier, et ce à travers la projection de plusieurs de ses oeuvres majeures:«Baroom Sarret» (1962), «Le mandat» (1968), «Camp de Thiaroye» (1988). Un filmsera projeté chaque mercredi jusqu'à la fin du mois.  Né en 1923, Sembene Ousmane, formé à l'écolede cinéma en Russie, militant de la première heure contre la guerre d'Indochineet pour l'indépendance de l'Algérie, il fera auparavant ses premières armescontre le nazisme en 1942. Parmi ces films, «Xala», «Les bouts de bois deDieu», «Le docker noir» sont parmi d'autres films qui racontent l'Afrique.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)