Laghouat - Revue de Presse


Cherchell

Des méharistes pour la veillée La célébration du cinquantenaire du 1er Novembre à Cherchell a été particulière. Il y avait une grande foule en cette veillée du Ramadhan, curieuse et heureuse à la fois d?assister à cette parade des méharistes et des cavaliers venus des wilayas du sud du pays. Les activités programmées se sont déroulées dans la salle des fêtes. A 23h, en quittant la salle, des femmes et des jeunes ont été drôlement surpris par la présence de ces méharistes et de ces cavaliers vêtus de leurs habits traditionnels. Une section de jeunes scouts de Cherchell et de Laghouat, transportant un grand emblème national et tenant un flambeau, s?est mise en tête du cortège devant les autorités et les citoyens, tandis que les cavaliers et les méharistes, en ordre discipliné, avançaient à la cadence « des piétons ». Il fallait parcour deux cents mètres pour atteindre la place des Martyrs de la ville afin de procéder à la levée des couleurs. L?assistance a encore grossi en ville. Une première très réussie à Cherchell. A minuit cinq minutes, un cavalier tire deux coups de feu à l?aide de son fusil de chasse pour couronner la fin de cette grande soirée. Les citoyens voulaient s?approcher des chevaux et des chameaux. La procession est protégée par les éléments de la sûreté nationale de la daïra de Cherchell. Après quelques minutes d?émotion, c?est une ambiance bon enfant qui s?est installée et la foule s?était dispersée. M. Batel, doyen du groupe marin des Scouts musulmans algériens, a été l?initiateur de cette attraction. « La présence de ces scouts venus du sud du pays avec leurs vaisseaux est très symbolique », dit-il. Les marins se sont mêlés aux méharistes et aux cavaliers pour donner une signification forte à cette date historique pour l?Algérie. La ville de Cherchell a innové en 2004, tandis que les citoyens ont découvert une autre chorégraphie.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)