Algérie - Football


Champions league africaine de football, Les canaris hypothèquent leurs chances

CS Sfax 2 - JS Kabylie 0
La JS Kabylie aura consommé, hier, son ultime chance de qualification pour les demi-finales en s’inclinant à Sfax face à l’équipe locale sur le score de 2 à 0. Une défaite, la troisième consécutive dans cette compétition, qui place les Canaris en queue du peloton avec trois points seulement. Au-delà de la défaite, la JS Kabylie, la meilleure équipe d’Algérie, a démontré encore une fois qu’elle est loin du niveau africain, notamment dans cette prestigieuse compétition qui renferme la crème du football africain.

En effet, face au CS Sfax, la JSK n’a pas pesé et a encaissé deux buts durant la première période. Le scénario du Caire refait surface, ce qui explique que notre représentant trouve à chaque fois des difficultés à entrer dans le match. En revanche, le CS Sfax a, d’emblée, affiché ses intentions à s’emparer de la victoire et, du coup, consolider sa position en tête du classement. Six minutes seulement après le coup d’envoi, le jeune Nafti parvient à ouvrir la marque. La réaction des Kabyles fut timide devant un adversaire mieux organisé sur le terrain. A la 35e, Assamouah double la mise d’une facilité déconcertante. Au départ de l’action, un joli travail de Nafti, auteur du premier but, qui se transforme en passeur en distillant un joli centre à son coéquipier Assamouah, esseulé au deuxième poteau, lequel de la tête double la mise. Le score aurait pu être plus lourd n’était le sauvetage de Boudjakdji qui a devancé Achola, une minute auparavant, pour mettre hors de danger une occasion de but. A la fin de la première période, Meftah réagit d’un tir lointain qui sera capté difficilement par le gardien. Au retour des vestiaires, le duo Izri-Kadri, qui remplace le coach Chay, en convalescence, opère des changements en incorporant Douicher Lamara à la place de Daoud Omar, visiblement souffrant de sa blessure, puis Marek et Ouslati pour renforcer le milieu du terrain, en vain. Les Kabyles n’ont enregistré que quelques actions sporadiques, à l’image de ce coup de Yacef qui passera légèrement à côté, ou encore de cette reprise de la tête de Dabo qui a failli réduire la marque dans les ultimes secondes. En somme, le CSS a su gérer son avance et empocher les trois points de la partie qui lui permettent de consolider sa position en tête du classement. Dans le même groupe A, le Ahly d’Egypte n’a fait qu’une bouchée de son invité du jour, l’Asante Kotoko, en s’imposant par un score fleuve de 4 à 0 et, du coup, confirmer son statut de grand favori de cette édition, pour succéder à lui-même. En effet, les Egyptiens ont scellé le sort de la partie durant les vingt premières minutes de la partie en inscrivant les quatre buts de la victoire. Tout a commencé vite pour les Ahlaouis qui ont ouvert le score dès la 9e sur un penalty transformé par Abou Trika. Deux minutes plus tard, Chawki double la mise. La formation ghanéenne est complètement déstabilisée en encaissant un troisième but à la 17e, œuvre de Hosni, puis à la 19e par Amado Clavio. Après ce but, le tenant du titre n’a fait que gérer le score jusqu’à la fin du match. A la faveur de cette large victoire, le Ahly occupe toujours la deuxième place avec 7 points, derrière le CS Sfax, en attendant la confrontation directe entre les deux formations pour le leadership, le 8 septembre au Cairo Stadium.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)