Algérie - Autres évènements sportifs


Champion’s league arabe - Al Tilal-MCA à 14h, A Aden pour se racheter



Les Mouloudéens d’Alger sont à pied d’œuvre à Aden depuis mardi dernier après un voyage éreintant de près de 24 heures. Ce « désagrément » auquel ils s’y attendaient, a été, tout de même compensé par un bon accueil de leurs hôtes yéménites qu’ils affrontent aujourd’hui au stade du 22 Mai de Aden.

Ils ont eu, par ailleurs, selon leur coach François Bracci, « le temps de s’acclimater à la chaleur implacable et le taux d’humidité élevé, bien que ces conditions climatiques n’arrangent guère nos affaires ». Par contre, ce dernier se plaint « de l’état lamentable du terrain sur lequel ses protégés s’apprêtent à évoluer et qu’il qualifie de pelouse impraticable ». Une forte appréhension qui dépasse celle causée par « le long et fatiguant périple ». Pour ce faire, dira-t-il, il demandera à ses joueurs de se surpasser pour être efficaces notamment sur le plan offensif. Rappelons-le, le Doyen reste sur une défaite at home face à la JSMB, mais Fayçal Badji promet : « Nous sommes condamnés à nous ressaisir pour effacer notre dernier revers. » Face à Al Tilal, Bracci aura l’embarras du choix pour composer un onze rentrant pérformant en dépit des absences de Babouche et Hadjadj et il le reconnaît, par ailleurs, lorsqu’il déclare : « J’ai plusieurs options pour les remplacer », l’essentiel pour lui « grâce à un riche effectif » dont il dispose, est que « chaque joueur retenu doit être prêt à tenir son rôle ». L’adversaire, faudrait-il le reconnaître, n’est pas un foudre de guerre, comme par ailleurs le MCA, (si l’on se réfère au niveau de notre football national et la position peu enviable qu’il occupe sur les plans continental et mondial) alors disons que les deux formations partent à armes égales. Sur le plan individuel, le Doyen dispose, il est vrai, d’éléments de qualité en mesure de faire la différence, à condition, cependant, « qu’ils se concentrent réellement sur leur sujet, qu’ils fassent preuve de solidarité notamment sur le terrain, qu’ils soient disciplinés dans le jeu en respectant scrupuleusement les consignes du coach. Les Yémenites, que l’on dit « manquant de compétition » et renfermant dans leur composante trois internationaux, feront évidemment tout pour brouiller les desseins de Mouloudéens avec l’apport des conditions climatiques qu’ils supportent et l’apport de leur public. Toutefois, nos représentants sont capables « de ne pas rentrer bredouilles de Aden. D’ailleurs, même le coach Bracci s’est dit optimiste quant à l’issue de la rencontre après avoir récolté quelques renseignements sur « cet inconnu » qu’est Al Tilal, en comptant sur l’expérience de ses joueurs. Puisse cette première sortie internationale du MCA être heureuse. Bon vent, Mouloudia ! »






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)