Algérie - Investissements et partenariat


Chakib Khelil achève sa visite en Chine aujourd’hui, Les Chinois s’intéressent au fer algérien



Après les hydrocarbures, le bâtiment, les infrastructures de base, l’hydraulique... etc., les Chinois s’intéressent de plus en plus aux gisements géants de fer que recèlent les mines algériennes. C’est ce qu’a révélé, hier, une source proche du ministère de l’Energie et des Mines, citée par l’APS.

L’intérêt des compagnies sidérurgiques chinoises pour développer et mettre en valeur des gisements de fer algériens dans le cadre d’un partenariat, a été exprimé au ministre de l’Energie et des Mines, M. Chakib Khelil, et la délégation qui l’accompagne dans sa visite officielle en Chine, lors de son déplacement au complexe sidérurgique du groupe Bao Steel, géant de l’industrie chinoise de l’acier. Cette même source indique que les différentes compagnies sidérurgiques chinoises avec lesquelles la délégation algérienne a eu des discussions, ont marqué leur intérêt pour le développement et la mise en valeur des gisements de fer en Algérie, dans le cadre d’une approche globale de partenariat.

M. Chakib Khelil, qui achèvera sa visite en Chine aujourd’hui, a aussi invoqué les opportunités de coopération entre l’Algérie et la Chine, dans d’autres secteurs, lors de ses entretiens avec le ministre et vice-président de la commission nationale de développement et de réformes. Il s’agit, entre autres, de coopération dans les domaines de la construction navale et de l’électronucléaire. Dans l’ensemble, ajoute la même source, M. Khelil a souligné au cours de ses entretiens avec les responsables chinois le rôle du secteur des hydrocarbures dans l’économie nationale et les besoins croissants de l’Algérie en capacités de transport maritime des hydrocarbures. M. Khelil a ainsi déclaré que sa visite en Chine permettrait de jeter les bases d’une coopération fructueuse entre les deux pays dans le domaine du transport maritime des hydrocarbures.

 Cette visite, qui doit prendre fin aujourd’hui, a permis au ministre algérien et à la délégation qui l’accompagne de susciter l’intérêt des sociétés chinoises pour différents projets engagés en Algérie, notamment dans les domaines des mines et de la pétrochimie, afin de pouvoir développer l’énergie nucléaire destinée à la production de l’électricité et à d’autres applications pacifiques.

Au nombre de ses grands chantiers dans ce secteur, l’Algérie cherche, en effet, à développer des gisements d’uranium ainsi que le gisement de fer géant de Gara Djebilet dans la région de Tindouf. En parallèle aux grands chantiers qui nécessitent des investissement lourds, notamment étrangers, le processus d’exploitation des petites et moyennes mines et de l’exploration minière a été lancé par le ministère. 55 titres miniers ont déjà été attribués, à l’issue de l’ouverture des plis des offres au début du mois de février 2006, à des petites et moyennes mines. Sur ces titres, 10 concernent l’exploitation tandis que les 45 restants portent sur l’exploration minière dans 26 wilayas du pays.

 L’appel d’offres de cette 16ème opération lancée par l’Agence nationale du patrimoine minier (ANPM), du 29 décembre 2005 au 28 janvier 2006, concernait 106 gîtes répartis sur 26 wilayas. Parmi ces 106 gîtes, 20 ont été mis en adjudication pour exploitation et 86 pour exploration.

 Les 55 titres s’ajoutent aux 436 autres octroyés depuis 2000, dont 112 en exploration et 324 en exploitation, générant pour le Trésor public des recettes de plus d’un milliard de DA, selon des indications officielles.

 Dans le même cadre, le ministère de l’Energie et des Mines avait lancé, en février dernier, un avis d’appel d’offres relatif à la mise en adjudication de 91 titres miniers concernant des petites et moyennes exploitations minières. Sur ces titres, 12 concernent l’exploitation tandis que les 79 restants portent sur l’exploration minière dans 29 wilayas du pays.

 Les substances concernées au titre de l’exploitation et de l’exploration, sont notamment les agrégats, à savoir: le ciment, l’argile, le sable, le grès et le gypse.


 





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)