Tizi-Ouzou - Revue de Presse


Centre national du registre du commerce de Tizi Ouzou



Des mesures pénalisantes Dans son souci de se rapprocher des citoyens, le Centre national du registre de commerce(CNRC) a opté pour la décentralisation au niveau des agences de wilaya de toutes les opérations qui s?effectuaient en son siège national, sis au Lido du côté de Bordj-El-Kiffan dans la commune de Mohammadia à Alger. Une décision qui a été très favorablement accueillie par les usagers qui se voyaient ainsi soulager des tracasseries de la longue distance qui séparait leur lieu de résidence de la capitale. Mais il se trouve, qu?au lieu de décentraliser, le CNRC a en fait pénalisé cet usager avec cette bureaucratie à n?en plus finir. C?est ainsi qu?au lieu de se retrouver « allégé », cet usager est confronté à des tracasseries auxquelles il n?était guère confronté du temps où le CNRC était centralisé. En effet, au niveau national, le client ne quittait l?enceinte qu?une fois les documents récupérés après dépôt et paiement des frais inhérents honorés, au niveau local ; mais aujourd?hui, il se voit baladé entre le CNRC local et l?institution financière de rattachement. Aussi, à Boumerdès comme à Tizi Ouzou, les usagers du CNRC sont soumis à un véritable parcours du combattant. A Boumerdès, le client, une fois la longue liste de documents à fournir déposée, est contraint de régulariser les frais au niveau de la BEA à Rouiba, soit une cinquantaine de kilomètres en aller retour. Qu?il vente, pleuve ou fasse chaud, qu?il soit véhiculé ou pas et à la merci des transporteurs, le futur commerçant ou autre doit se payer cette trotte. Idem pour les usagers de la localité de Tizi Ouzou au niveau de l?agence locale qui ne s?y prête guère pour recevoir les nombreux usagers. Située à un étage de service d?un immeuble de l?EPLF à la nouvelle ville, cette agence n?offre aucune commodité pour soulager l?usager. Trop vétuste et surtout très mal aérée et encombrante pour les habitants de l?immeuble, avec tous ces allers et retours de la clientèle, cette agence est loin de répondre à un service de qualité du fait qu?une fois les jetons pour accéder aux guichets terminés, les usages sont contraints de repasser le lendemain, et aux aurores, s?ils ne veulent pas repartir bredouilles. Avec le sésame entre les mains, une fois arrivé devant le guichet, le dossier est étudié pièce par pièce avec beaucoup de sérénité et d?à-propos, puis un reçu est délivré, équivalent au montant à payer auprès du CPA du centre ville de Tizi Ouzou. Une agence qui limite les versements du CNRC à midi. Au-delà, l?usager est bien obligé de revenir le lendemain matin pour verser et repartir avec le reçu de versement une fois de plus à l?agence pour qu?enfin le dossier soit accepté définitivement et traité. Idem pour les Bulletins officiels des annonces légales (BOAL) où les agences de pub et autres démarcheurs de notaires sont soumis au même calvaire. Alors qu?au niveau de la direction, il n?est exigé aucun document de la part du porteur de ces BOAL. A Tizi Ouzou, il faudrait justifier d?un registre de commerce d?agence ou de procuration du notaire. Que ce soit à Boumerdès ou à Tizi Ouzou, les agences locales refusent d?ouvrir des caisses à leur niveau, prétextant l?aspect sécuritaire, alors que des agences d?assurances, de caisses sociales et autres bureaux de poste disposent tous d?une caisse pour les versements et les paiements de leur clientèle. Le CNRC a décentralisé pour mieux pénaliser et non soulager les usagers. Avec tout l?argent que brasse ce centre, il est impératif de le voir engager des sociétés de sécurité et d?ouvrir des caisses dans ses agences de wilaya car il n?est guère décent de faire « souffrir » de la sorte l?usager avec tous ces va-et-vient qui ne plaident guère pour ce slogan du CNRC de : se rapprocher du citoyen.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)