Algérie - Football


CAN 2008 : Algérie - 1 - Gambie - 0, Les Verts jouent et gagnent

L’équipe nationale n’a pas raté son retour sur son terrain fétiche, le stade du 5 Juillet. Samedi soir, le public algérois alléché par l’affiche est accouru en nombre pour soutenir son équipe dans sa nouvelle étape, entamée de fort belle manière le 3 septembre à Conakry, où les Verts ont contraint la Guinée au partage des points (0-0).
Le stade olympique a renoué avec son ambiance d’antan. 60 000 supporters avaient répondu à l’appel des instances du football... à la grande joie des joueurs qui rêvaient d’évoluer devant autant de monde. Au final, les Algériens ont quitté l’enceinte heureux de la tournure de la partie (victoire 1-0), contents d’avoir retrouvé une sélection aux vertus qu’il aime (combativité, engagement, soif de vaincre, talent de joueurs, bonne organisation de jeu), le tout dans une communion totale. Pour agrémenter la soirée, les organisateurs ont eu la bonne idée de diffuser, avant-match, une partie du répertoire du regretté El Hachemi Guerrouabi. Le ton était donné avant le coup d’envoi. L’hymne national, repris en chœur par l’assistance, a planté le décor de ce qu’allait être le match. C’est-à-dire des joueurs algériens conquérants à souhait et des Gambiens arc-boutés devant leur immense portier Ba Dembo avec un seul objectif, ne pas encaisser de but. Pour cela, le coach allemand de la Gambie, Antoine Hey, a dressé une muraille humaine devant les Verts. Cinq défenseurs adverses étaient sur le qui-vive. Deham et Saïfi ont eu beaucoup de difficultés pour s’approcher de la cage de Ba Dembo. Le positionnement de Belhadj et Ziani, excentrés sur les côtés, relayés sur les couloirs par Zarabi et Hamdoud, faisait partie des plans de Jean-Michel Cavalli qui avait tablé sur le travail de sape de ces joueurs, surtout sur les côtés, pour trouver la faille dans la défense adverse. Monopolisant outrageusement le ballon, les camarades du capitaine Yazid Mansouri (excellent encore samedi) se procurèrent des occasions de scorer à l’image des essais de Saïfi, Deham, Amri, Ziani, Belhadj et même Zarabi que Ba Dembo enraya avec brio. Survient un tournant important de la partie, l’expulsion justifiée de Abdou Djammah, auteur d’une agression sur Saïfi. L’arbitre assistant Nasser Sadek, bien placé, s’est empressé de signaler la faute au directeur de jeu. A dix, la Gambie se recroquevilla un peu plus, libérant encore du champ devant les Algériens. Le match tourna à un « défense-attaque » durant lequel, les Verts cachèrent le ballon aux Gambiens. Avant et après la pause, Deham, Saïfi, Ziani, Belhadj, Amri et Hamdoud n’eurent pas la réussite escomptée. Les deux tours de contrôle de la défense algérienne, Meniri et Bouguerra, désertèrent leur zone pour prêter main forte aux deux lignes (milieu et attaque). Et les Gambiens dans tout cela ? Ils jouaient la montre et priaient le ciel de ne pas prendre de but. Mais il était écrit quelque part que les efforts des camarades de Gaouaoui ne seraient pas vains. A la 68e minute de jeu, le sélectionneur Jean-Michel Cavalli fait rentrer Abdelmalek Cherrad à la place de Deham qui souffrait d’une blessure profonde à la tête (plusieurs points de suture). Sept minutes après, le goleador de la sélection délivre une balle de but à Saïfi qui fait le plus dur (contrôle) et commet son péché mignon (rajouter, le geste de trop). Au lieu de mettre le cuir au fond des filets, il opte pour le geste perso. Il est crocheté par un défenseur et s’affale. L’arbitre égyptien siffle le penalty que Karim Ziani transforme de fort belle manière (contre-pied). A ce moment-là, l’Algérie s’installe en tête de son groupe (8) puisque quelques heures plus tôt le Cap Vert s’est imposé (1-0) devant la Guinée. Les Verts sont résolus à garder la pole position jusqu’au terme du parcours. Samedi, les Verts se sont réconciliés avec leurs supporters et ont salué au passage leur soutien. Arbitrage : Ahmed Auda, Nasser Sadek et Walid Shaaban Averts. : Momar Nje (5’), Kemo Cessay (75’). Expls. : Abdou Dhammah (30’) Gambie. But : Ziani (75’ s.p) Algérie.

Algérie : Gaouaoui, Hamdoud, Zarabi, Bouguerra, Meniri, Belhadj, Mansouri, Ziani (Boutabout 90’ 4), Deham (Cherrad 68’), Saïfi (Mezouar 87’), Amri. Entr. : Jean-Michel Cavalli

Gambie : Ba Dembo, Kemo Cessay, Simon Badjie, Ydrissa Sanko, Abdouwalimanou Njie (Assan Atta 78’), Njogu Demba, Ybuma Sillah, Mustapha Keppa, Jartu (Lamine Konateh 35’), Momar Njie, Abdou Djammah, Mathew Mendi (Modu Jagne 86’). Entr. : Antoine Hey






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)