Tizi-Ouzou - Wilayas


BS 2006

Les élus RCD à l’APW de Tizi Ouzou n’arrivent toujours pas à obtenir la tenue d’une session extraordinaire sur l’insécurité qui prévaut dans la région. L’administration reste de marbre face à cette requête qui date de plusieurs mois.

Les élus FFS et FLN, majoritaires à l’assemblée, n’ont pas appuyé cette demande. Une session extraordinaire a, par contre, été convoquée l’été dernier lors de la guerre au Liban. Une déclaration avait été rendue publique et le principe d’une subvention a été voté en faveur des victimes des bombardements. Le montant a été fixé dans le budget supplémentaire (BS) 2006 voté lundi dernier. Dans le chapitre intitulé « Aides sociales directes », il est mentionné la somme de 5 millions de dinars comme « subvention au profit des peuples Libanais et Palestiniens ». Cela représente près du quart du budget réservé à l’aide sociale à Tizi Ouzou. L’élu Ikharbane s’interrogera si cette aide « va concerner la prochaine guerre du Liban, car la précédente est finie depuis plusieurs mois ». Que va représenter cette subvention lorsqu’elle arrivera au Proche-Orient, lorsque l’on sait que l’organisation du Hezbollah a payé sur le champ 12 000 euros pour chaque Libanais victime de la guerre ? L’argent en voie d’être laborieusement dégagé par l’APW de Tizi Ouzou va donc payer quatre personnes au Liban, si l’on se refère au traitement réservé aux milliers de victimes qui ont été arrosées en devises fortes par les vannes chiites, 24 heures après la fin de la guerre. Le BS 2006 de l’APW réserve, par ailleurs, 2 millions de dinars pour la lutte contre les maladies à transmission hydrique et les opérations de désinfection. Une somme très symbolique pour une wilaya de 1 250 000 habitants. La commission économique et finances de l’APW a tout de même repoussé certaines propositions exorbitantes de l’administration de wilaya. La réhabilitation de la résidence d’hôtes de la wilaya, pour 23 millions de dinars, a été annulée par les élus. Ils ont, en outre, accordé 3 millions au lieu des 60 millions de dinars réclamés pour l’étude et l’aménagement d’un bloc administratif et l’extension du salon d’honneur. Autant de milliards pourraient rendre le sourire à des centaines, sinon des milliers de pères de famille au bord du suicide.







Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)