Algérie - Revue de Presse


Bourouba

Relance du marché communal Toutefois, les éléments de la police ont été sollicités pour mener l?opération d?évacuation visant la relance de l?activité du marché communal. Habituellement, les trottoirs de l?artère principale sont occupés par les marchands précités. Des clients attirés par des prix jugés abordables affluent vers les étals de fortune. D?autres marchands n?hésitent pas à exposer leurs victuailles dans une placette entourée de vieux immeubles. L?intolérable anarchie créée par ces marchands a généré des désagréments. Les piétons arrivent difficilement à se frayer un passage. La circulation est fortement perturbée. Pis encore, le centre de la localité, principal lieu de rencontre des citoyens, entre autres, des fans de la JSHD (le club local) et les mordus de la pétanque, est désert. « Des marchands illégaux proposant des fruits et des légumes arrosés au gaz d?échappement ont chassé les véritables animateurs de la commune », a souligné le président de l?association des commerçants du marché. D?après cet interlocuteur, l?activité du marché demeure paralysée. « Tant que les marchands informels continuent à occuper la voie publique, l?activité du marché restera bloquée », affirme-t-il. Dans le même ordre d?idées, le vice-président de la même association a déclaré : « Faute de clientèle, les commerçants légaux furent contraints de quitter le marché pour se reconvertir malgré eux en marchands informels. Ils ont squatté les trottoirs pour écouler leurs marchandises afin de récupérer les pertes subies. » Néanmoins, après concertation, les commerçants légaux ont jugé utile de réanimer l?activité du marché. Ils ont sollicité le P/APC pour amorcer une opération efficace. En effet, des aménagements ont été engagés à l?intérieur et à l?extérieur du marché. « La décision du P/APC relève d?une bonne intention. Mais faudrait-il encore que les autorités procèdent à l?application stricte de la réglementation », observe K. D., un commerçant. Pour sa part, le P/APC a affirmé que l?opération entamée se poursuivra et qu?aucune concession ne sera faite aux marchands informels. « Ce marché est une source de recettes estimées à 2 millions de centimes. Cet argent pourra être employé pour assurer l?entretien du marché et les divers aménagements », a-t-il souligné.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)