Boumerdès veut s’adapter au marché de l’emploi



La cérémonie officielle de la rentrée dans le secteur de la formation professionnelle à Boumerdès a été organisée hier à l’Institut national des techniques hôtelières de Figuier.

C’est le wali, Ali Bedrici, accompagné des responsables locaux et d’une délégation du ministère de la Formation professionnelle, qui a ainsi annoncé solennellement l’ouverture de la première session de cette année. Le directeur de la formation professionnelle de Boumerdès, M. Arab, a, dans son allocution, déclaré que son secteur vient de se doter de nouvelles infrastructures, dont un centre à Ouled Moussa et un autre à Beni Amrane. A ceux-ci s’ajoutent les locaux réalisés dans le cadre des projets d’extension des établissements de Bordj Menaiel, Larbatache et Zemmouri. M. arab a fait savoir que « ces efforts ont produit une capacité supplémentaire de quelque 500 places pédagogiques ». Ce qui porte la capacité d’accueil globale des établissements de formation au niveau du département à 4700 places réparties sur 24 centres et annexes. Le secteur va en outre se renforcer « dans les jours à venir » de 6 centres de formation à Naciria, Hamadi, Sidi Daoud, Bordj Menaiel, Zemmouri El Bahri et les Issers. Avec ces nouvelles réalisations, le taux de couverture du département par la formation professionnelle dépassera les 90%, a dit le premier responsable du secteur à Boumerdès. « Cet immense investissement sectoriel, souligne M. Arab, va contribuer à la concrétisation du programme de formation départemental à partir de cette année. » Il est axé sur 5 points fondamentaux, à savoir la révision de la carte de la formation professionnelle à l’échelle de la wilaya, la mise en œuvre progressive de la nouvelle nomenclature des filières et spécialités, l’encouragement de l’option « formation », le soutien de la formation aux professions manuelles telles que la construction bâtiment, les métiers de l’artisanat et ceux de l’agriculture et la satisfaction de toute la demande émanant des différentes couches sociales en termes de formation. Le directeur a relevé une augmentation de 18% dans le nombre des candidats à la formation inscrits en résidentiel. « Pour s ‘adapter aux exigences du marché de l’emploi, il a été décidé de lancer de nouvelles spécialités, dont les textiles traditionnels, l’apiculture, le jardinage, l’électricité, l’électronique auto, le froid et la climatisation ainsi que des formations pour un diplôme de technicien supérieur en tourisme spécialité ‘guide accompagnateur’ », a ajouté M. Arab qui a souligné que les inscriptions demeurent ouvertes jusqu’au 30 septembre courant.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)