Bouira - 08- La guerre de libération


Bouira, Festivités à M’chedellah



Pour la simple raison que le colonel de la Wilaya IV, Mohamed Salah Zaâmoum y est tombé le 29 juillet 1961 avec huit autres martyrs, et que le bureau de wilaya des moudjahidine a retenu cet événement pour inaugurer la stèle qui a été élevée à cette grande figure de Révolution de 1954, M’chedellah la ville aux 1275 martyrs a été choisie pour la célébration du 20 août.
Dans le cadre des préparatifs des festivités pour marquer cette date historique où fut scellé l’accord de la Soummam, le secrétaire général du bureau de wilaya a évoqué brièvement les circonstances de cette épopée tragique. Le colonel Zaâmoum qui passait de la wilaya II à la wilaya IV tombait avec huit de ses compagnons dans une embuscade tendue à M’chedellah le 29 juillet 1961. Depuis le 14 juillet, à la suite d’une importante défection dans les rangs de l’armée dans la région au profit du maquis, une vaste opération de ratissage menée par le capitaine Gaston (qui relatera plus tard cet épisode dans son livre) ciblait les morts de Talarana. C’est ainsi que, au moment où le jour commençait à décliner, et où le capitaine allait donner l’ordre de rentrer à la caserne, deux moudjahidine, dont les silhouettes se profilaient sur l’autre versant de la montagne, ont été aperçus. Dès lors, tendre une embuscade au groupe de moudjahidine fut l’affaire de quelques instants. A l’exception d’un sous-lieutenant, les neuf moudjahidine dont le colonel Zaâmoum ont péri dans ce guet-apens. Le martyr reposerait au cimetière de Draâ El Bordj. Abordant le second volet de son intervention, le responsable du bureau dira que l’accord de la Soummam, dont on célébrera dimanche la journée, a permis de forger une nouvelle stratégie et une nouvelle politique tendant l’une et l’autre à unifier et à coordonner la lutte en vue du but final qui est la libération.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)