Souk-Ahras - Revue de Presse


BOUHADJAR Un poste frontalier serait le bienvenu

Victime des différents découpages administratifs puisque dépendant deAnnaba jusqu'en 1974, puis de Guelma jusqu'en 1984 et actuellement faisantpartie de la wilaya d'El-Tarf, la ville de Bouhadjar qui tient son nom de lamontagne où elle a été édifiée est, à juste titre considérée comme un haut lieude la révolution.Zone frontalière avec ses 22000 habitants et disposant de tous les atoutsd'une ville moderne avec ses infrastructures hospitalières, éducatives etculturelles, Bouhadjar a toujours vécu l'enclavement de par sa situationgéographique même si elle n'est distante que de 40 km d'El-Tarf, 30 km deSouk-Ahras et moins de 50 km de Guelma. Certes l'état des routes y est pourquelque chose puisque la RN 82 qui passe par Zitouna et Aïn Kerma est chaqueannée détériorée sur presque une dizaine de kilomètres à cause des glissementsde terrain qui sont fréquents sur ce tronçon par mauvais temps. Il en est de mêmede la route qui vient de Cheffia qui laisse à désirer tant les nids de poule,crevasses sont légions.  Celle qui mène à Souk-Ahras enpassant par Ouled Driss, une étude a été engagée avec un tracé de presque 09 kmqui permettra une meilleure fluidité de la circulation entre les deux wilayaset évitera les détours de plus de 100 km pour rallier El-Kala. Mais de l'avisdes habitants de Bouhadjar et du maire Mr Badi Kamel, la bouffée d'oxygènedemeure la création d'un poste frontalier avec la Tunisie.  En effet le point de passagen'est qu'à 12 km à Selliana, très proche de Ghademaou dans le gouvernorat deDjendouba sauf que cela relève des deux Etats.  En effet, ce passage frontalierdynamisera la région et permettra aux habitants proches de la frontière jusqu'àSouk-Ahras ainsi que de l'autre côté de la frontière, d'emprunter ce tronçon. Pour leur part, les jeunesparlent surtout du chômage dont le taux dépasse les 30% même si les postesaffectés dans le cadre du pré-emploi et autres formules ont été revus à lahausse pour cette année. Concernant le logement, 228unités ont été attribuées dans le cadre rural et 188 sont en instance d'êtrelivrées. 67 locaux commerciaux sont en construction dont six ont été attribuésaux jeunes. Un autre centre professionnel sera édifié ainsi qu'un centred'insuffisance respiratoire dont le taux d'avancement des travaux a dépassé les30%. Cependant le problème de l'eau se pose avec acuité pour les localités deZaâtout, Groun Aïcha alors qu'il se portera mieux à Bouhadjar avec laréhabilitation du réseau AEP. Enfin, la région de Bouhadjar à vocationagropastorale attend beaucoup de la retenue, collinaire de Bibta dont lestravaux seront achevés au début de l'année 2008 et dont l'apport en eaupermettra d'irriguer presque 300 Ha pour le grand bonheur des agriculteurs dela région.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)