Alger - Revue de Presse


Bordj El Bahri

Marina palme, un complexe en chantier Un gigantesque chantier est lancé sur le littoral centre-est, plus précisément à Bordj El Bahri. Le projet appelé Marina Palme consiste à mettre en place un enrochement enserrant un site de 4000 m2, devant accueillir une composition d?ouvrages représentant 5 palmes qui couronnent une allée de 180 m. « Les travaux n?en sont qu?à leur début avec quelque 100 000 camions de remblai », selon le responsable du projet, étude infrastructure et patrimoine, Mohamed Benmeddour, qui précise que le projet en question, similaire à celui de Dubaï, « regroupe différents partenaires dont le promoteur, Réda Bourayou, de la fondation Zeyd International Environment, le ministère du Tourisme, ceux de la Culture et de l?Environnement. » L?entrée de l?allée, sur laquelle sera érigée une reproduction de l?arc Caracala orné de bas-reliefs, sera longée d?un cardo romain. Des structures seront déployées, à savoir une palme en forme de marguerite dont les pétales représentent les cinq continents, une autre reproduisant le patrimoine archéologique du Tassili avec une grande épitaphe. Une réplique du pont Sidi M?cid de Constantine reliera une autre palme qui reprendra le minaret de la qalaâ Beni Hamed, une quatrième sur laquelle est prévu un observatoire panoramique de la baie d?Alger, enfin la dernière palme sera un plateau héliporté. La réalisation du projet, qui nécessite cinq années, dira notre interlocuteur, englobe aussi une galerie sous-marine ou un aquarium, une pergola dans le style mauresque, un radeau pour spectacles, un complexe de thalassothérapie, un ensemble de bungalows sur pilotis et des suites sur la terre ferme et un centre d?accueil international.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)