Blida - Bâtiment


Blida, Renforcement des infrastructures scolaires



Dans le cadre de la préparation de la rentrée scolaire 2006/2007, M. Ouadah Hocine, wali de Blida, a procédé dernièrement à l’inspection de plusieurs chantiers de construction d’établissements scolaires à travers la wilaya.

Ainsi, à Béni Mered, le wali s’est rendu sur le site d’une école de 6 classes et d’un logement d’astreinte. Cette nouvelle infrastructure scolaire viendra renforcer le potentiel existant dans la commune et sera livrée en septembre 2006.

Toujours à Béni Mered, le wali et la délégation qui l’accompagnait ont visité le chantier de construction du nouveau lycée. Ce projet de 23 salles de cours, lancé en juillet 2005, accuse un retard important dans la réalisation des travaux. L’entreprise a été sommée de doubler la cadence des travaux afin de livrer cette construction dans les délais prévus. A Ouled Yaïch, un autre groupe scolaire de 12 classes est en voie d’achèvement avec 80% des travaux réalisés: il sera donc fin prêt pour accueillir les élèves en septembre prochain.

L’étape suivante de la visite a été l’université Saad Dahlab, où le wali a visité le chantier de construction d’un amphithéâtre de 800 places à la faculté d’architecture, ainsi que le projet de construction d’autres amphithéâtres pour une capacité totale de 2.000 places pédagogiques.

M.Ouadah a donné des instructions fermes pour accélérer les travaux et a informé les responsables qu’il visitera personnellement chaque semaine ce chantier pour se rendre compte de l’avancement et de la qualité des travaux. D’ailleurs, la rapidité et la qualité du travail ont été le credo du wali durant toutes ses visites, à Boufarik (une école fondamentale de 9 classes et 4 logements), à Chebli (un lycée de 800 places, un amphithéâtre et 7 logements), à Bougara (un lycée de 16 salles de cours, 6 laboratoires, un réfectoire et 7 logements) et enfin à Ouled Slama (une école de 6 classes et un logement).

Toutes ces infrastructures seront livrées dès la rentrée et viendront alléger les classes surchargées. Partout, M. Ouadah a donné des instructions pour que le cadre soit agréable afin de permettre un épanouissement serein de nos enfants dans des conditions de travail adéquates.

 






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)