Blida - Urbanisme


BLIDA : La ville en chantier

La commune de Blida, à l’instar des autres régions de la wilaya, a bénéficié pour cette année 2006/2007 de 22 projets au titre des programmes PCD pour un budget de 36 milliards de centimes, qui concerne l’assainissement de la cité Azzi et l’étude et l’aménagement de l’oued Yakcer, le désenclavement des localités El-H’malit, Ahmed Chaou et Ben Achour, l’aménagement urbain et l’éclairage public pour la ville de Blida et Haï Roka, ainsi que l’étude et la réalisation d’une salle de soins à la cité Abondi.

 Pour le programme sectoriel, plusieurs projets mobilisant des dizaines de milliards de centimes ont été initiés pour la commune de Blida. Il s’agit de l’hydraulique, où 120 milliards de centimes ont été débloqués pour le réaménagement des champs de captage de sources, ainsi que pour le réseau AEP du grand Blida et de Ben Achour, et enfin l’extension du réseau d’assainissement de la cité Ben Azzout. Pour l’environnement, 400.000 dinars ont été consentis pour l’étude des schémas directeurs communaux de gestion des déchets municipaux. Le secteur de l’éducation a bénéficié lui aussi d’une enveloppe conséquente, près de 20 milliards de centimes, pour l’étude, la construction et l’équipement de 15 classes dans différents quartiers de la ville, la démolition et la reconstruction de 18 classes, la réalisation d’une école fondamentale, d’une cantine à l’école Souidani Boudjemâa, et 2 salles de sport au technicum El-Ouzrit et au CEM Zabana, la réhabilitation des lycées El-Feth, Omar Ibn El-Khattab, Ben Mokaddem, Mahi, Ibn Rochd et de 2 technicums. En plus de ces lycées, 10 CEM seront réhabilités et réaménagés. La formation professionnelle a elle aussi bénéficié d’une importante enveloppe qui atteint 184 millions de dinars. Le secteur de l’habitat connaîtra, quant à lui, la réalisation de 20 logements pour les agents de la DGSN.

 Les jeunes ne sont pas en reste puisque 2 opérations de construction de locaux commerciaux leur sont destinées: 110 locaux pour la tranche 2005 et 225 pour la tranche 2006, pour plus de 13 milliards de centimes.

 Enfin, pour ce qui est de l’amélioration urbaine, plus de 23 milliards de centimes lui ont été consacrés. Cette amélioration concerne 8 cités et verra le cadre de vie embelli et réhabilité. Pour la santé, le financement dégagé a atteint 1,13 milliard de dinars et permettra la réalisation d’un institut du rein, d’un service de traumatologie et l’extension des services de neurochirurgie et médecine nucléaire au niveau de l’hôpital Frantz Fanon, ainsi que l’aménagement du CAC (centre anticancéreux), de la clinique «Les Bananiers», du centre d’hématologie et l’humanisation du service psychiatrique de l’hôpital Frantz Fanon.

 Pour la jeunesse et les sports, nous trouvons l’inscription, l’étude et la réalisation d’un CFP et de deux TSP, la réhabilitation de la salle Moisson, du terrain de basket, de la salle Chaâbane, de celle de Baaziz, du stade Chaker et du club hippique, et enfin la mise à niveau du stade OPOW et l’équipement d’une maison de jeunes. Ces projets sont dotés d’une enveloppe de 239 millions de dinars.

 Les autres programmes sectoriels concernent les infrastructures administratives pour un montant de 1,7 milliard de dinars, qui permettra l’étude et la réalisation d’un pénitencier pour 1.000 détenus, ainsi que des sièges des directions du commerce, de la DMI, des transports, de la nidhara, de l’agriculture, de la DLEP, de la DUC, ainsi que des moudjahidine, du tourisme, de l’environnement, du commerce et de l’inspection divisionnaire des douanes. En outre, l’extension du service régional des finances, le centre PMI, un célibatorium, un centre de formation et un stand de tir dépendant de la DGSN sont aussi inscrits parmi ces programmes.

 Pour la protection sociale, il est prévu l’aménagement du SOEMO, du centre de consultation psychologique, du centre spécialisé de rééducation ainsi que l’école de jeunes sourds. Ceci pour une enveloppe de 36 millions de dinars. Enfin, pour la culture, plus de 5 milliards de centimes ont été débloqués pour la réalisation d’un centre culturel islamique, l’aménagement de 2 centres culturels, d’une bibliothèque communale ainsi que l’équipement de la maison de la culture.

 Ainsi, avec toutes ces réalisations, la ville de Blida pourra dans un proche avenir disposer de structures adéquates pouvant faciliter la vie aux citoyens à tous points de vue.







Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)