Algérie - Revue de Presse


BISKRA



Les commerçants en grève Les commerçants du chef-lieu de la wilaya de Biskra, la plupart des marchands de tissu, de prêt-à-porter et de chaussures, observent depuis samedi dernier une grève de trois jours suivie à 75%, principalement dans le centre-ville et le quartier de Star El Mlouk. Selon les représentants de la corporation, c?est parce que les autorités locales, « pourtant saisies régulièrement, et ce, depuis plusieurs années », n?ont rien fait en matière de réglementation du commerce sur la voie publique qu?ils ont recouru à la grève pour se faire entendre. Ils reprochent pêle-mêle aux pouvoirs publics de pénaliser le commerce traditionnel en lui infligeant des impôts exorbitants tout encourageant en parallèle, par leur attentisme, le commerce informel et les trabendistes de tout acabit. Cependant, ces mêmes représentants se disent prêts à entamer avec les autorités compétentes des discussions qui doivent, populisme et clientélisme mis entre parenthèses, aborder les problèmes de la réduction des marchés hebdomadaires, la mise en pratique de la réglementation commerciales pour éviter la prolifération tous azimuts de fonds de commerce, échoppes et autres magasins et, enfin, de mettre fin à l?activité des jeunes marchands à la sauvette qui ne craignent plus personne et installent leur « tabla » n?importe où et n?importe comment, entravant la circulation, cassant les prix et importunant par un langage ordurier les passantes, des mères de famille respectables et leurs filles, « nos clientes qu?ils font fuir ! » En matière d?entrave à la circulation, il n?y a pas que les trabendistes qui en sont la cause mais aussi les commerçants qui ont pignon sur rue : non seulement ils utilisent les trottoirs, mais se partagent également la chaussée avec le collègue d?en face pour placer leurs étals, occupant ainsi la voie publique ; la dernière tendance pour les marchands barbus est d?étendre d?une façade à l?autre d?immenses bâches pour protéger leur marchandise du soleil, ce qui donne à Zgag Ben Ramdane l?allure d? un bazar iranien.



Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)