Biskra - Revue de Presse


Biskra

À l?ombre des bougainvilliers En cette fin de novembre bien qu?ailleurs il fasse frisquet, la lumière chaude et profuse du soleil des Ziban, surtout l?après-midi, fait plutôt penser à un éternel été indien qui aurait pris ses quartiers d?hiver dans la région. Cette douceur climatique exceptionnelle « que des générations de touristes nous ont enviée », disent les Biskris, a été mise à profit par les plantes grimpantes et autres bougainvilliers, plantés il n?y a pas longtemps dans le faubourg de Chalaâ, pour fleurir, dans un festival de couleurs éclatantes rouge, rose lis et lilas, les façades de ce qu?il est convenu d?appeler en matière d?urbanisation le premier damier... indigène de la ville de Biskra. Le pittoresque lotissement Ferhat, du nom de son premier promoteur, jouxte le centre-ville et mérite à la fois le détour et l?appellation Oasis bleue qu?il doit à l?initiative d?un jeune entrepreneur, Adlène M., qui a réussi le tour de force de rassembler voisins et amis autour de l?objectif principal de l?association de quartier qu?il préside et à laquelle il consacre beaucoup de temps et énormément d?argent : « Faire de notre quartier un endroit où il fait bon vivre comme à la belle époque ! », nous a-t-il confié. Pour ce faire, toutes les bonnes volontés sont constamment mobilisées afin que les rues calmes de ce quartier - habité en majorité par des gens qui se connaissent depuis au moins deux générations - restent propres H24 sans attendre le passage des éboueurs. Après avoir terminé le ravalement des murs extérieurs, portes et fenêtres des coquettes habitations du quartier ont été d?un commun accord peintes en bleu. Enfin, et c?est le plus important, chacun procéda à la plantation de bougainvilliers, de ficus, de lierres, de jasmins et autres plantes dont les verdoyantes ramures ont grimpé le long des façades d?une blancheur immaculée. On a surtout pris soin d?en protéger les tiges, arrosées à l?envi, par des tuteurs grillagés. Le résultat après des mois et des mois de patience et de soins assidus ne s?est pas fait attendre : le lotissement Ferhat, tous les Biskris en conviennent, est devenu le quartier fleuri dont peut s?enorgueillir la reine des Ziban, et qui plus est, a fait des émules.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)