Biskra - Revue de Presse


Biskra

Le centre-ville plus « neuf » Après la fin des travaux de réfection des trottoirs et des deux plus importantes artères de la ville de Biskra, à savoir le boulevard Emir Abdelkader et l?avenue des Zaâtcha - projet sectoriel réalisé par une demi-douzaine d?entreprises - l?APC a entrepris dernièrement, à la grande satisfaction des riverains, de nettoyer ce que pareils chantiers laissent comme tas de gravats et de sable, qui jonchaient une partie de la chaussée. Les riverains et les passants apprécient beaucoup ces trottoirs neufs, nettoyés et astiqués, et qui plus est, avec des bordures fraîchement peintes ; mais ils estiment que l?APC, une fois cette tâche d?envergure terminée, doit penser à faire déboucher et curer les avaloirs et autres regards d?égouts, que 5 mois, sans entretien, du fait de la présence envahissante et encombrante des divers tas de matériaux indispensables à la bonne marche des chantiers, ont mis dans un état lamentable, d?autant que les conséquences inévitables - inondations et routes barrées - se feront sentir dès les premiers gros orages automnaux dont la région est coutumière. Selon S. Djegham, responsable municipal de cette opération de grand nettoyage, initiée par le chef de la daïra en étroite collaboration avec le P/APC, et qu?il affirme effectuer, lui et son équipe, avec des moyens réduits dont dispose l?APC, a débuté à la fin de l?été et il tient à le préciser : « Sans aucune aide des entreprises qui ont certes refait les trottoirs mais ont omis de faire enlever les décombres. » L?opération a donc concerné plusieurs quartiers du chef-lieu de la wilaya. « D?ailleurs, ajoutera ce responsable municipal, juste après avoir terminé avec Zaâtcha, nous ferons de même avec la cité Izdihar, ensuite ce sera le tour du passage d?Esseka qu?il faudra débarrasser des tas d?immondices... Nous restons cependant à la disposition des chefs de quartier qui n?ont qu?à nous faire signe. »


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)