Alger - Revue de Presse


BISKRA Sur un air andalou



A l'initiative de l'association de musique andalouse «El-Moutribia»,Biskra inaugurera «les 1ères journées de musique andalouse» dédiées à MeriemFekaï. A partir du 20 de ce mois et 3 jours durant, la salle du complexe HammamSalihine, les troupes de Annaba, Constantine, Souk-Ahras, Blida et Tlemcenprésenteront au public biskri, les différentes facettes de ce genre musical etdonneront ainsi un lifting au morose paysage culturel affiché depuis troplongtemps par Biskra.Sponsorisée par l'APC, le ministère de la culture et des entrepriseslocales, la manifestation sera rehaussée par la présence de grandespersonnalités de la musique classique algérienne dont le professeur AhmedSerri, MM.mes Fatiha Babar, Zakia Kara-Terki, Bachir Mazouni et bien sûrEl-Hadj Med Tahar Fergani, qui se relaieront à la tribune pour retracerl'itinéraire artistique de cette grande dame qui après avoir fait ses premièresclasses aux côtés de Mahieddine Bachtarzi, a montré un refus catégorique à fairede son art une activité lucrative. Originaire de Bordj Ben Azouz (Biskra) la petite fille accompagnera safamille à Alger où elle se familiarisera avec le «Haouzi» abandonnant la danse,sa première vocation. Partie en 1961, la veille de l'indépendance elle n'aurapas la chance de goûter avec sa complice Fadhéla Dziria, à l'ivresse despremiers jours de la libération du pays.Grâce à cette louable initiative, qui devrait en appeler d'autres(Dahmane El-Harrachi est lui aussi originaire de Biskra) la ville de Biskraentamera les premières journées du printemps en musique et permettra auxfamilles locales trop longtemps sevrées de manifestations culturelles dignes deleur rang, de goûter à la saveur d'un «Istikhbar» ou d'un Haouzi purementexécutés par des professionnels, qui ont su pérenniser cette musique en dépitdes tentatives de brouillage imposées par le marché.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)