Algérie


Biskra : Lenteurs des travaux du réseau d'assainissement



Après avoir entendu un directeur exécutif déclarer à la Radio de Biskra que l'Etat avait alloué un budget de 80 milliards de centimes pour la réalisation du réseau d'évacuation des eaux usées de la nouvelle ville située au-delà du périphérique ouest appelé «Route des poids lourds» et que le taux d'avancement des travaux avoisinait les 70 %, de futurs habitants de cette cité de 2 500 logements construits par une société chinoise, réfutent catégoriquement ce taux qu'ils qualifient de «farfelu, voire d'outrancier». «Du fait que nous attendions depuis des mois ce projet, nous le suivons avec attention.Confiées à plusieurs sous-traitants dont certains n'ont pas encore commencé les travaux tandis que d'autres se caractérisent par des moyens dérisoires et une poignée d'employés, les tranches des travaux se font à pas de fourmis.
A ce rythme, nos logements nous seront livrés en 2025 ou 2030», a confié un des bénéficiaires. Plan sommaire à l'appui, un autre a ajouté que sur les 7 km de grosses canalisations jalonnés de quelque 80 bouches d'égouts devant être réalisés, seul 1,5 km avec 8 regards a été achevé à ce jour.
«Et nous ne parlons même pas de l'électricité, du gaz, de la fibre optique, du téléphone et de l'AEP. Le wali devrait effectuer une sortie sur le terrain pour constater de visu que les travaux trainent et prendre les mesures réglementaires pour les accélérer sinon on n'est pas sorti de l'auberge.», a lancé un troisième de nos interlocuteurs impatients de pouvoir occuper la cité Mohamed Assami, où il est aussi prévu la réalisation d'infrastructures scolaires, sportives, et commerciales.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)