Médéa - Revue de Presse


BERROUAGHIA 10 millions de DA détournés à la CNEP



L'agence de la Caisse nationale d'épargne et de prévoyance (CNEP) de Berrouaghia, chef-lieu de daïra, situé à 27 km de Médéa, vient d'être victime d'un préjudice financier de près d'un milliard de centimes, suite à des détournements opérés par pas moins de neuf employés, dont trois femmes, sur les carnets des épargnants.  En effet, selon les informations que nous avons recueillies auprès des services autorisés du groupement de la gendarmerie nationale de la wilaya de Médéa, tout avait commencé par une lettre anonyme reçue, au mois d'août 2006, à la direction générale de cette caisse dont les responsables avaient immédiatement délégué une commission d'enquête à l'agence de Berrouaghia. Les résultats qui suivirent firent d'abord découvrir un trou financier de plus de trois cents millions de centimes. Une somme qui atteindra plus de 998 millions de centimes, à la fin du mois de septembre, c'est-à-dire à la clôture des travaux de la commission d'enquête.  C'est alors que les responsables de la direction régionale de la CNEP, dont le siège est à Blida, déposeront plainte auprès du procureur de la République près le tribunal de Berrouaghia. Ce dernier chargera de suite les éléments de la gendarmerie nationale territorialement compétente de l'ouverture d'une enquête qui fut entamée au début du mois d'octobre 2006. Une affaire dont l'enquête aboutira à l'arrestation des neuf employés indélicats dont l'âge varie entre 33 et 53 ans. Ils ont été présentés, samedi dernier, devant le procureur de la République près le tribunal de Berrouaghia qui a ordonné leur mise sous mandat de dépôt sous les chefs d'inculpation de détournements de deniers publics, escroquerie, faux et usage de faux dans l'utilisation de documents administratifs officiels (imitations et falsifications de signatures entre autres).




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)