Ain Témouchent - Saisons, vacances


Beni-Saf, Saison estivale 2006 : Les dernières retouches

Avec vingt kilomètres de littoral, la façade nord de Béni-Saf est une zone de promotion touristique qui n’a rien à envier à d’autres régions du pays ou mêmes méditerranéennes. Le nombre de plages recensées au niveau de la commune s’élève à une dizaine dont six déclarées fréquentables selon les normes hygiéniques et sécuritaires. Selon les prévisions de la direction du Tourisme, plus de deux millions d’estivants -venant des quatre coins du pays- sont attendus dans la région de Béni-Saf. Les dernières retouches aux préparatifs battent leur plein. La nouveauté des préparatifs pour cette saison est le bitumage des artères de la ville. Ii est vrai, qu’à l’égard de cette opération, Béni-Saf semble revenir, petit à petit, à son image d’antan. Aussi, et ça n’a échappé à personne, la grande toilette a commencé depuis quelque temps. «Avant la fin du mois courant, tout va rayonner», a affirmé le maire de Béni-Saf. Les services de la commune ont déjà envahis les rues, les esplanades, les ronds-points... où les dernières herbes sont arrachées et les coups de peinture donnés. Sur les plages, tout semble passé au peigne fin. A commencer par le nettoyage du sable, la peinture des abords, l’installation de cabines-vestiaires et de poubelles new-look, les voies d’accès soulagées, le renforcement de l’éclairage public, le curage des stations d’eau, la capacité d’accueil des parkings... Rien ne semble être laissé au hasard. En ce qui concerne l’eau potable, le maire promet qu’elle ne devra pas manquer cette saison, ni sur les plages, ni en la ville. En matière de lutte contre les MTH, toutes les formes de contaminations possibles ont été attaquées à la source même de l’Oued Tafna. Les lieux publics n’ont pas été épargnés. Leurs propriétaires ont été invités à désinfecter leurs locaux. «Assurer un séjour agréable à l’estivant est tout notre bonheur», ajoute le premier responsable de la ville, qui veut insister surtout sur le respect du code de conduite d’hygiène pour permettre un séjour des plus agréables à l’estivant et au touriste d’une manière générale. Dans cette optique, des brigades mixtes d’intervention (commission communale d’hygiène, DCP ou prévention sanitaire) vont travailler en collaboration pour veiller, sur le terrain, sur les aspects liés au contrôle de l’ensemble des structures d’accueil des estivants (hôtels, centres de vacances...), notamment au contrôle de la qualité offerte au niveau des restaurants, cafés et autres débits de boissons ainsi que le contrôle des eaux (eau potable, eau de mer, et piscine). L’APC a d’ailleurs invité tous les restaurateurs et les bouchers de la ville à se conformer aux normes d’hygiène et de consommation. A cette cadence, les visiteurs devront-ils retrouver la zone côtière de Béni-Saf dans un cadre féerique? Lui a-t-on posé la question? «La ville de Béni-Saf sera bel et bien au rendez-vous estival, et elle sera prête pour accueillir tout ce beau monde», répondra le maire de la ville, qui ajoutera même que le wali d’Aïn Témouchent veut refaire de Béni-Saf, la ville qu’on lui a toujours contée. Pour rappel, l’été dernier, ils étaient quelque 1.400.000 personnes à avoir fouler le sable fin de la Plage-du-Puits de Béni-Saf.

Il est vrai que la région de Béni-Saf, recèle un potentiel touristique appréciable à l’image des stations balnéaires de Rachgoun, Madrid, Plage-du-Puits qui offrent un espace de repos et de détente agréable aux estivants et attirent chaque année, de plus en plus, de monde. Au vu des voies d’accès existantes, la région de Béni-Saf est la plus avantagée en sites de baignade dans la wilaya d’Aïn Témouchent. Par ailleurs en matière de structures d’hébergement, la région de Béni-Saf dispose, sur son littoral, d’un nombre appréciable d’hôtels et de complexes touristiques. Les citer tous (Syphax, Nabil, Siga, Benmansour, Mohammedi, Tabet...) c’est peu dire, mais de l’image qu’ils se sont déjà tissés auprès d’une clientèle qui se bouscule, chaque année, à leurs portes, c’est tout simplement du haut standing. Perchés tous en sommet de falaise et surplombant la mer, ces endroits fabuleux offrent des vues panoramiques. En face, l’île de Rachgoun donne l’impression de la sentinelle des temps du royaume numide. En plus de ces infrastructures, d’autres possibilités d’hébergement existent dans la région comme les pensionnats, les camps de toiles, ou de vacances, les bungalows privés à titre de location. Comparés à ce qui se passe ailleurs, les prix sont, nous dit-on, largement abordables. Les colonies de vacances sont aussi légion où les enfants de presque toute l’Algérie viennent, chaque année, se mettre à l’eau. Par ailleurs, et en matière de sécurité, le chef de la sûreté de daïra de Béni-Saf n’a pas manqué de nous souligner que les services de police seront présents, jour et nuit, sur tous les fronts et cela durant tout l’été. Une autre nouveauté, le parking ne sera pas payant, il sera sous l’oeil vigilant des hommes en uniforme. En matière d’animation culturelle, le maire nous a fait savoir que les directions concernées (DJS et Culture) préparaient un programme fort ambitieux. Des troupes folkloriques et musicales devront se produire, tour à tour, sur toutes les plages de la wilaya. La saison estivale ne fait que commencer et c’est déjà un magma humain qui envahit quotidiennement les coins de grande turbulence. A cette cadence Béni-Saf devra retrouver son cadre féerique de l’été. «Tout sera prêt et tout sera beau», conclut-on. Voilà donc un été 2006 qui s’annonce chaud, très chaud même.



dire est fait virtuel,faire est un autre fait reel qui n a jamais existé chez nos elus ,de grace nous aimerions au moins que l acte et la parole se convergent et le stile de journaliste ne doit pas s'enivrer dans trop d'idealisme
benallal mohamed - benisaf
13/02/2009 - 2661

Commentaires

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)