Ain Témouchent - Divers Travaux Publics


Béni Saf, Le port réceptionné en mars 2007

Le wali de Aïn Témouchent, M. Mohamed Bouderbali, a effectué, ce dimanche, une visite d’inspection au port de Béni-Saf afin de prendre connaissance de l’avancement des travaux d’aménagement du port.

Ce projet s’inscrit dans un double objectif. D’une part, augmenter la capacité d’accostage, qui devra passer de 197 à 260 embarcations, notamment par la réalisation de quatre appontements, d’autre part prolonger le quai afin de permettre de passer à des aires utiles de 37.000 à 59.000 m². Sur place, le chef de l’exécutif a pris acte des dernières évolutions développées, par les chiffres et par le verbe, par les responsables en place. M. Bouderbali a insisté sur la nécessité d’achever les travaux dans les meilleurs délais. Rappelons qu’en dépit de perturbations dans le ravitaillement du TVC (tout venant de carrière) rencontrées en début de démarrage, le chantier avait accusé un retard de plusieurs semaines. Ce qui a incité les responsables du maître-d’oeuvre «Meditram» à confier la tâche de confection des blocs à un sous-traitant.

Cependant, et selon un acteur du projet, un autre problème pourrait constituer un frein à l’évolution du chantier: le gravier. Ce matériau, essentiel pour le béton, se trouve très peu fourni en raison de l’insuffisance de carrières dans la wilaya de Aïn Témouchent. Aujourd’hui, selon un tableau présenté au wali, l’avancement des travaux se situerait à 45% et la réception de ce nouveau port devrait s’effectuer vers le mois de mars prochain. En matière de chiffres, il a été signalé que 130.000 des 222.000 tonnes de TVC (tout venant de carrière) nécessaires aux travaux d’aménagement ont été jusqu’à ce jour fournis au chantier, et 3.600 des 5.490 m3 de béton des blocs ont été déjà confectionnés. Selon le planning des travaux, les appontements 1 et 2 devraient être achevés vers la fin janvier, les deux autres appontements deux semaines plus tard. Le wali prendra connaissance aussi de l’état des lieux de l’autre chantier, non loin du port, celui de l’aménagement d’une corniche (ou front de mer) qui devra prendre place sur l’ancienne route de l’ex-abattoir et qui se prolongera jusqu’à la plage de Sidi Boucif (plage est). Le chantier de cette piste, longue de 700 mètres, a été perturbé, note-t-on, par l’éboulement sur la piste d’une partie d’un banc de rocher. A l’origine de ce problème imprévu, un ruissellement d’eau naissant à partir de la falaise. Une solution technique aura été proposée: dévier ce ruissellement par serpentement.

En fin d’exposé, le wali a rappelé aux dirigeants du projet la nécessité de faire générer des postes d’emploi aux chômeurs de la région.

M. Bouderbali a ensuite visité des chalutiers nouvellement acquis par ces investisseurs dans le cadre du programme spécial de relance économique dans le secteur de la pêche.

Un renfort pour la production nationale et un autre créneau pour absorber le chômage. L’après-midi, le wali a visité le nouveau siège de l’APC, mitoyen de l’agence commerciale d’Actel. Durant cette tournée, le wali était accompagné du P/APW et de quelques membres de son exécutif.



Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)