Beni-Saf, 570 stagiaires à l’école des techniques de la pêche



Pour la direction de l’école de formation des techniques de pêche et d’aquaculture de Béni-Saf, le bilan de formation 2005-2006 s’avère satisfaisant. L’objectif de former chaque année 500 stagiaires est atteint. Cependant, l’on regrette du côté de cette même école que certains jeunes se présentent en début d’année pour s’inscrire, puis ne reviennent plus ou encore que d’autres abandonnent leur formation en cours de cycle.

Sur un total de 817 inscrits, en début de cycle scolaire (toutes formations confondues), 373 ont déjà parachevé leur formation et obtenu leurs diplômes, tandis que 197 autres boucleront leur cycle en octobre prochain, soit un total de 570 formés d’ici 2 mois. Deux types de formation figurent dans le programme actuel de l’école: la formation «longue durée» et celle «classes spéciales»; celle-ci ayant été lancée en janvier 2005. D’ailleurs, c’est cette formation «classes spéciales» qui s’est taillée la part du lion avec 503 stagiaires pour le titre de marin qualifié, dont 306 ont déjà en poche ce titre et peuvent sortir en mer, et 58 stagiaires capacitaires. Dans la formation initiale, 20 personnes ont été formées dans les techniques de l’aquaculture, 17 comme électromotoristes et 30 comme marins qualifiés. Ces formations ont touché, en grande partie, des enfants de marins-pêcheurs ou ayant une relation directe avec le monde de la pêche. Les stagiaires des classes spéciales ont suivi environ 160 heures de formation, réparties selon un emploi du temps aménagé en fonction de leur disponibilité. Le stage a été assuré par des formateurs de l’école des techniques de la pêche de Béni-Saf et s’est déroulé dans ses ateliers. Notons, par ailleurs, que dans le cadre de ces classes spéciales, cette école de pêche de Béni-Saf vise à atteindre l’objectif de 11.000 inscrits maritimes formés avant 2011. Ajoutons aussi que ce type de formation entre dans le cadre de l’arrêté ministériel n°16 du 23 janvier 2005, un arrêté qui porte une prorogation de la durée de formation relative à la classe spéciale pour la filière «marins qualifiés» et «électromotoristes» et la création des «classes spéciales» des patrons à la pêche côtière et capacitaires à la pêche. Cette prescription incite et permet aux gens de la mer de régulariser leur situation administrative en passant par la formation dans ces classes spéciales. La prescription qui a une durée de vie de 30 mois, s’achèverait en juillet prochain. Au- delà de ce délai, il serait pratiquement interdit pour un marin sans titre de prendre la mer.







Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)