Béjaia - Revue de Presse


Béjaïa

L?attente des recasés de la cité Impros Recasés par la commune dans les années 1990 à Sidi Ahmed, à la cité dite base Impros, 30 familles parmi la centaine qui s?y est installée depuis attendent toujours que les logements sociaux locatifs qui leur ont été promis sur décision du ministre de l?Habitat en septembre 2001 leur soient attribués. Depuis l?opération de recasement, 24 familles ont été relogées ailleurs alors que ceux qui restait ont pu, au fil des années, ériger sur place leurs propres logements avant que ne surgisse quelques années plus tard le problème de la nature juridique du terrain. Le problème concerne une trentaine de familles contre lesquelles la justice a été saisie par un particulier qui réclame la propriété des terrains sur lesquels des constructions ont été élevées. « La justice l?a débouté une première fois mais le problème n?est pas définitivement solutionné. Nous sommes dans une situation d?otages », se plaint un représentant de ces familles qui interpellent le ministère de l?Habitat pour faire appliquer sa propre décision d?attribution. Le document ministériel décidant du relogement de celles-ci prend même la précaution de noter que les terrains concernés seront récupérés pour des projets d?habitation.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)