Jijel - Revue de Presse


BATONNAT DE CONSTANTINE

Les avocats élisent leurs représentants Sans incidents majeurs, l?élection du bâtonnat de la région de Constantine a finalement eu lieu, jeudi dernier, au palais de justice, dans une ambiance de doute et de polémique. Les présents qui redoutaient toujours des rebondissements pouvant affecter la bonne marche de l?opération, avaient encore à l?esprit les faits ayant marqué l?assemblé élective du 21 décembre 2001 qui avait abouti à une situation inédite dans les annales de la corporation. D?emblée, c?est le bâtonnier sortant qui a pris les commandes, se voulant rassurant quant à la transparence qui devra envelopper l?organisation des élections. Initiative personnelle Insistant sur l?autonomie du bâtonnat de la région de Constantine, Mustapha Lanouar s?est laissé aller dans une longue plaidoirie improvisée pour expliquer, en quelque sorte, l?issue du bras de fer l?ayant opposé à Abdelmadjid Sellini, coordinateur national du Conseil de l?Union nationale des barreaux d?Algérie, arguant que la décision d?organiser les élections en application du mot d?ordre du conseil d?Etat n?a pas été imposée mais qu?elle était bel et bien une initiative personnelle. L?entrée dans le vif du sujet a soulevé le courroux de certains candidats de « l?opposition » du fait que le bâtonnier s?est donné le droit de mener les débats alors qu?il était lui-même candidat. Un fait qui va, selon eux, à l?encontre de l?article 105 du règlement intérieur, en vertu duquel seule l?assemblée générale est habilitée à élire le bureau des élections. Selon certaines indiscrétions, « le bâtonnier aurait réussi par ce coup à placer, encore une fois, ses hommes de confiance dans les bureaux de vote pour mieux contrôler la situation ». Pour des raisons purement techniques, 6 bureaux de vote ont été ouverts pour la circonstance dont 4 pour les avocats de la cour de Constantine, 1 pour ceux de la cour de Jijel et 1 pour les inscrits de la cour de Skikda. La course aux 29 sièges du conseil régional de l?Ordre des avocats a mis sur la ligne de départ 70 candidats retenus sur la liste définitive. Seuls 18 postulants ont pu décrocher, le fameux seuil d?élection soit un minimum de 334 voix pour être admis au premier tour. Il s?agit de seize candidats inscrits sur la liste de Me Lanouar et 2 autres de la liste de Me Chaour. La tenue d?un deuxième tour prévu pour le 8 juillet sera décisive pour départager les concurrents pour les 11 sièges restants dont 7 à Constantine. La bataille ne sera pas de tout repos même si les premières données accordent déjà un avantage certain à la liste du bâtonnier sortant, celle-là même qui a obtenu la majorité des voix depuis près de 3 ans. La question de la légitimité du bâtonnat de Constantine sera-t-elle enfin tranchée ? L?issue de cette longue empoignade sera connue le 8 juillet prochain.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
Numéro commentaire : 7030
Posté par : MARTINACHE MARIE-JOSE
Profession : retraite
Ville : SAINT DENIS
Pays : France
Date : 30/09/2010
Message : Me serait-il possible de connaitre toutes les coordonnées du BATONNIER s'occupant du tribunal de M.Mlilah