Algérie - Revue de Presse


Barrage de Aïn Zada de BBA et Sétif



Un apport de plus de 2 millions de mètres cubes Les averses enregistrées ces derniers temps ont été bien accueillies par les agriculteurs et les gestionnaires des ressources hydriques des Hauts-Plateaux sétifiens, qui se frottent, le moins qu?on puisse dire, les mains. Si, pour les uns, la saison agricole n?est plus compromise, pour les autres, le spectre d?une saison estivale sans eau pour plus de 1 200 000 habitants à Sétif et Bordj Bou Arréridj alimentés en eau potable par le barrage de Aïn Zada est écarté. Ainsi, les apports des dernières pluies diluviennes, qui se sont abattues sur Sétif et sa région, ont atteint les 2 414 000 m3. D?une capacité de 121 000 000 m3, le volume du barrage a atteint les 102 251 000 m3, ce qui représente un taux de remplissage de 84%. Eu égard aux prévisions des services de la météo qui annoncent pour les prochains jours de nouvelles perturbations des conditions climatiques, le taux indiqué avoisinera certainement les 90%. Avec ces quantités d?eau stockées, la région possède ainsi une autonomie de plus de deux années. Mieux encore, l?augmentation des capacités de la station de traitement d?eau, qui interviendra avant la fin du premier trimestre de l?année en cours, permettra de traiter 1200 l/s et aura des incidences positives sur la distribution du produit. Soulignons que la neige a couvert les monts de Megress, Babors et Tachouda, d?une épaisseur oscillant entre 5 et 30 cm. Des quantités non négligeables d?autant que la moyenne de la pluviométrie de tout le mois de mars qui tournait d?habitude autour de 33 mm, a, selon les services de la météo, atteint du 9 au 13 du mois courant, les 55 mm. L?on apprend que les 13 retenues collinaires d?une capacité de stockage de 4 millions de mètres cubes et irriguant plus de 800 ha en différents points de la wilaya de Sétif, débordent, au bonheur des éleveurs et des maraîchers.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)