Algérie - Revue de Presse


Balade



Embarquement immédiat La Seine prend la mouche En ce début d?été, Paris se dévoile par petites touches successives. Pour profiter au mieux de tous les charmes de Paris, rien ne vaut une balade en péniche. C?est ce qu?ont choisi les responsables d?Aventis, l?un des premiers groupes pharmaceutiques mondiaux, pour les invités de la rencontre sur l?oncologie qui a eu lieu à Vitry-sur-Seine à Paris. Le 21 juin au soir, deux bus climatisés transportent une centaine de journalistes de différentes nationalités (France, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni, Algérie, Liban, Maroc) de notre hôtel près de la Porte d?Italie vers le Quai de Bercy. L?ambiance est détendue. Dès notre arrivée, on est accueilli au pont, terrasse d?une péniche au résonance magique : Melody Blues. Les invités portent un toast, entament les premières discussions et admirent la Seine. Dans un cadre chaleureux et raffiné, on embarque pour un dîner en croisière unique au fil de l?eau. Le ciel est gris. Le vent balaie quelques gouttes de pluie. La météo est capricieuse. Les propriétaires du bateau nous souhaitent une agréable navigation « sur la plus belle avenue du monde : la Seine à Paris ». On descend à la salle de restauration où des chandelles ont été allumées comme pour ajouter une touche de gaieté. On se laisse séduire par un romantisme à la française. Une escapade hors du quotidien. La capitale française commence à se révéler. Les premiers immeubles illuminés se dessinent au loin. Du Louvre jusqu?à l?imposante tour Eiffel, ou de la place de la Concorde au Grand Palais et au Petit Palais, on peut voir l?évolution de Paris et son histoire. La cathédrale Notre-Dame et la Sainte- Chapelle sont des chefs-d??uvre d?architecture. La Seine est à Paris ce qu?est le Nil à l?Egypte, c?est-à-dire un don et un conte à raconter à livre ouvert. La Seine paresse doucement et jette ses reflets verts sur le quai. Les groupes se forment et tout le monde fait connaissance. Des bateaux-mouches montent et descendent par intermittence. Un ballet nautique qui invite à découvrir l?une des plus prestigieuses régions du monde. Des touristes s?engouffrent par grappes. La Ville lumière livre ses berges et ses pierres blondes comme une diva jamais lassée des regards et des applaudissements. Les bateaux-mouches sillonnent la Seine de jour comme de nuit et transportent quelque 5 millions de passagers par an. Sur les berges, on y vient souvent en famille, en amoureux, entre copains et rarement en solitaire. Le temps des cathédrales Des âmes perdues et trop seules cherchent des points de repères. Les cathédrales y jettent leur ombre au coucher du soleil. Là-bas au loin, des c?urs se sourient. Des couples s?embrassent, se câlinent, à croire qu?ils n?ont rien d?autre à faire... que s?aimer. Un bras qui enlace une taille, une main posée négligemment sur une épaule, des gestes de tendresse volés au temps qui ne s?arrête pas. Dès les beaux jours, l?accès des voies sur berge est réservé aux piétons, rollers et cyclistes. A la lueur des lampions, on danse sans arrêt au son de l?accordéon. En ce jour de la Fête de la musique, tout les instruments sont à l?honneur. Même un groupe de raï fait trembler les murs. En bordure de Seine, du côté de la Grande-Bibliothèque, des concerts amateurs sont improvisés, world et électro notamment. On a célébré les métissages musicaux et les nouvelles sonorités électroniques, avec un cocktail détonant de hip-hop et de rock, devant des centaines de personnes. Plusieurs personnes se découvrent des talents de musiciens, ces « graines de stars » rêvent en secret de monter un jour sur scène, de connaître la notoriété et cartonner au hit-parade. Ils ont la fougue en partage. Les berges de la Seine ont gardé un aspect naturel remarquable. Ce caractère naturel constitue un atout réel et un attrait supplémentaire pour tous ceux qui aspirent à la détente et au dépaysement. Paris, « ville lumière », adorée des peintres, écrivains et poètes, s?est parée de ses plus scintillants atours. Paris est un carrefour où se rencontrent le passé et le présent dans un inextricable entrelacement de rues et de quartiers. Une capitale certes bruyante, agitée, élégante et trépidante mais toujours attachante. Paris est une ville touristique. Première destination touristique mondiale, elle représente un poids capital au sein de l?Ile-de-France en terme d?accueil et d?activités. Paris arrive en tête des destinations dans une enquête publiée sur le site www.elmundoviajes.com, où elle remporte 17,67 % des suffrages, devant New-York, Londres et Rome qui ont été choisies par respectivement, 7,61 %, 6,32 % et 6,17 % des internautes. Elle est également la première ville européenne pour les lecteurs d?El Pais, selon les résultats d?un sondage paru dans un numéro du 25 janvier 2003. Chaque année, elle accueille plus de 36 millions de visiteurs, français et étrangers. La sortie à bord de cette péniche a été très appréciée. Les uns ont découvert Paris pour la première fois et ont décidé de prolonger leur séjour pour visiter les autres monuments tels la Basilique du Sacré-Coeur, Disneyland qui accueille près de 12 millions de visiteurs par an et la place de l?Hôtel de Ville. Les autres revisitent la capitale qui ne laisse personne indifférent. Au cours de cette promenade nocturne, nous avons eu droit à un menu gastronomique dominé par les poissons. Vers 23 h 30, la péniche revient à quai. Si les paupières sont lourdes de sommeil, l?envie de la découverte reste intacte. Il y a ceux qui ont décidé de rester éveillé jusqu?au bout de la nuit et ceux qui n?ont pas pu résister à l?appel de Morphée. On remonte dans les bus, et on rejoint notre hôtel avec un pincement au c?ur. Il nous reste au fond des yeux des images immortelles de gens qui font la fête et de tous ceux qui aiment croquer la vie à pleine dents.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)