Tlemcen - Souk Telata


Bab El Assa : Souk Tléta en mal de soins



Rare où des citoyens déshérités et leurs élus sont sur la même longueur d’ondes dans une situation donnée. C’est presque une lapalissade que de dire que la population a toujours un grief à retenir contre ses gouvernants.

A Souk Tléta, commune aux plateaux hallucinants surplombant la mer, responsables et contribuables dénoncent à l’unanimité la piètre prise en charge médicale par les services concernés. « Si les infrastructures sanitaires sont disponibles, les équipements et le personnel, en revanche, sont très en deçà des besoins de plus de 6 000 âmes ». Pour illustrer cette situation, les habitants des bourgades de Ouled Benayed, Benanta et Ouled salah affirment que « le médecin ne fait sa consultation qu’une fois par semaine ». Et même au chef-lieu de commune, le centre ferme ses portes dans l’après-midi, laissant les habitants dans l’expectative en cas d’urgence, selon les habitants. « Si on tombe malade la nuit, on est obligé de nous déplacer à Bab El Assa ou le plus souvent à l’hôpital de Ghazaouet, c’est-à-dire à près de 30 km, avec tous les risques de l’irréparable (éloignement, routes escarpées, etc.). » Pourtant, les doléances de ces humbles citoyens que ni la nature, ni leur situation sociale n’ont gâtés, ne revendiquent qu’une digne couverture médicale. « Ce n’est pas impossible, puisque le centre sanitaire de la commune dispose d’un logement de fonction, alors pourquoi ne pas installer un médecin en permanence ? » S’interrogent-ils, dépités. Il est vrai que cette région jouit d’un meilleur égard pendant la saison estivale (plage de Ouled Benayed) mais, passée cette période, toute la contrée retrouve son isolement.







Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)