Algérie - Revue de Presse


ASO. Inefficacité chronique de l?attaque

Devant des défenses solides et bien organisées, les Chélifiens ont du mal à franchir la muraille et à concrétiser leurs actions de but par manque surtout d?un buteur percutant qui puisse faire la décision. On l?aura donc remarqué une nouvelle fois face aux Egyptiens de l?ENPPI, vendredi dernier, pour le compte du match aller des 1/16es de finale de la coupe de la CAF. Le score de 0 partout à domicile en dit long justement sur cette inefficacité persistante en attaque malgré les nombreuses occasions créées dans le camp adverse. Le remuant ailier gauche Tamoura a souvent déstabilisé la défense égyptienne en servant sur un plateau ses coéquipiers, mais ni Boukhari ni Issoufou n?ont réussi à surprendre le gardien Mustapha Kamel. L?incorporation après la pause de Aïssaoui à la place de l?arrière-latéral Megouas a permis tout de même à l?attaque de bien réagir et de créer le danger dans la défense égyptienne, mais là aussi, il n? y avait point de résultat concret dans l?action finale. Il est vrai que l?absence d?un buteur expérimenté a beaucoup joué en défaveur des Lions du Cheliff, au point qu?elle est devenue un mal préjudiciable à l?équilibre de l?effectif. Car perdre beaucoup d?occasions de buts et à domicile, cela ne pardonne pas forcément dans une compétition internationale. Les camarades de Zaoui en ont fait pourtant l?amère expérience, l?année dernière, face aux Sénégalais de l?AS Douanes, pour le compte des mêmes éliminatoires, et semblaient avoir retenu la leçon. Mais la détermination, le courage et la volonté ne suffisent pas, si l?on omet l?essentiel, à savoir le renforcement de ce compartiment par des joueurs chevronnés, sachant que les jeunes attaquants actuels, quoique pétris de qualités, sont encore très perfectibles. Les départs de Messaoud et de Nedaye pour d?autres clubs ont créé un vide difficile à combler pour le moment. Les dirigeants de l?Olympique sont conscients de ce problème et espéraient voir l?équipe relever le défi avec les moyens du bord. Certes, le match retour s?annonce extrêmement difficile pour nos représentants, mais un résultat positif n?est pas irréalisable. Les Egyptiens, quant à eux, n?ont pas démontré grand-chose en attaque, en ce sens qu?ils étaient beaucoup plus regroupés en défense avec le désir d?obtenir impérativement le nul pour évoluer à l?aise au match retour, dans quinze jours au Caire. Un public en or Malgré le résultat en faveur des visiteurs, les difficultés d?accès et l?absence de commodités nécessaires au stade l?Opow, les milliers de spectateurs ayant pris d?assaut cette structure se sont distingués par des comportements sportifs qui honorent la galerie chélifienne. Ils ont soutenu continuellement leurs protégés tout en applaudissant les belles phases de jeu des Egyptiens. Ils ont pour ainsi dire reconnu le mérite de leur équipe et la valeur de leur adversaire. Cela doit donner à réfléchir à tous ceux qui prédisaient le pire en cas de mauvais résultat des locaux. Encore une fois, bravo au public des Rouge et Blanc.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)