Algérie - Revue de Presse


APW d?Alger



« Les détournements » de logements sociaux dénoncés La session de l?Assemblée de wilaya d?Alger consacrée à l?étude du budget primitif (BP) s?est ouverte hier dans un climat de fin de mandat. Certains élus de l?opposition FLN « longtemps absents » ont voulu opérer un forcing pour faire bonne figure. Le classement des points relatifs à l?étude et les interventions du wali et du P/Apw, inscrits à l?ordre du jour, n?ont pas manqué de provoquer le remous dans la salle. Aussi, les points ayant trait à la réalisation de la cité de l?Enfance de Ben Aknoun et à l?achèvement du centre culturel de Oued Koreich ne devaient pas être débatus « en raison des recommandations des élus lors des sessions précédentes ». Le wali d?Alger, M. Addou, fera lecture des réalisations faites durant l?exercice 2006. Prenant la parole, le P/APW M. Zaïm, reconnaîtra qu?il n?est pas satisfait du travail de son assemblée, « les circonstances n?ayant pas été favorables eu égard au contexte dans lequel la mandature a évolué ». Seule satisfaction, selon lui, la gestion du dossier « des logements sociaux ». Précisément sur ce point, M. Aït Chérif, élu FFS, ne ménagera par le P/APW, lequel est aussi président de la commission de recours, chargée de se prononcer, en dernière instance, sur les doléances des postulants à cette formule. Pour lui, deux bénéficiaires de logements sociaux de la commune de Aïn Benian ont été retirés de la liste par la commission pour être remplacés par deux autres qui sont citoyens d?autres communes. « La liste des 115 logements a été distribuée sans qu?elle soit affichée. Des personnes en ont fait bénéficier des copains à eux », assure M. Aït Chérif en disant que pareilles « pratiques fâcheuses » ne sont pas à exclure dans d?autres communes. L?élu compte, pour cela, saisir le wali d?Alger et aussi se porter partie civile contre la commission de recours à laquelle il est reproché le fait de favoriser « ces détournements avérés ». Les élections législatives du 17 mai prochain « en sont pour beaucoup » en ce qui concerne les gesticulations de certains élus de la majorité, atteste Aït Chérif. Autres points ayant soulevé l?ire de l?élu : la destinée du centre culturel de Oued Koreich et de la cité de l?Enfance de Ben Aknoun. Pour le premier, la commission de wilaya chargée de l?éducation et celle des sports et loisirs recommanderont de garder le caractère culturel du projet inscrit durant les années 1980, « alors que le wali délégué de Bab El Oued, entendu par ces mêmes commissions de wilaya, a envisagé de céder des locaux au profit d?institutions telles que Air Algérie », assure Aït Cherif, particulièrement virulent sur ce point. Toujours réitéré et à la traîne depuis plus de dix ans, le dossier de la cité de l?Enfance sera aussi discuté en plénière : « Nous avons mis un terme à une tentative d?accaparement de cette parcelle de 14 ha. Bien qu?inscrits lors de la dernière session, les travaux tardent à voir le jour », avance Aït Cherif. Il est à noter que le dossier de la donation d?un terrain de 6 882 m2 sis à Kouba (Saint Enfance) faite par l?Association des communautés religieuses catholiques (ACRCA) sera aussi au programme de cette session, la dernière de la mandature.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)