Annaba - Revue de Presse


ANNABA

Une salle de sport pour 49 familles sinistrées Les dernières intempéries qui ont frappé la wilaya de Annaba depuis la veille de l?Aïd El Fitr se sont dramatiquement répercutées sur la situation des 49 familles casées depuis plusieurs mois dans la salle omnisports Safsaf Annaba. Ces familles y avaient été installées au lendemain de l?écroulement de leur bâtisse à la vieille ville. Quelques jours auparavant, ce même lieu était occupé par une douzaine de familles que les autorités locales étaient arrivées à recaser dans des logements sociaux. Outre la promiscuité, les 49 familles sont quotidiennement confrontées à l?absence totale d?hygiène et à la présence continuelle de gros rats. Dans un certificat de constatation médicale transmis à notre rédaction, plusieurs médecins ont relevé des cas de gale, d?impétigo, de pédiculose, gastroentérite, diarrhées fébriles avec vomissements, asthme, vulvites, oxyurose. D?autres pathologies que les intéressés parmi les sinistrés qualifient de graves n?ont pas été divulguées. Interrogés sur le pourquoi de cette confidentialité, un des médecins a répondu par un silence qui en disait long sur la gravité des dites pathologies. Les mêmes médecins ont également enregistré un cas de morsure de rat sur un bébé et l?utilisation par plus d?une centaine de membres de ces familles des 2 seules toilettes fonctionnelles. L?ensemble des sinistrés dont des cadres d?entreprises et des fonctionnaires ne savent plus à qui s?adresser. Les 49 familles ont rejeté la proposition faite par le chef de daïra de mettre à leur disposition les 3 logements sociaux encore disponibles dans la commune chef-lieu en attendant que leur problème soit solutionné. C?est une situation similaire que vivent plusieurs dizaines d?autres familles à Seraidi qui avaient fui Aïn Barbar leur localité d?origine sous la menace des terroristes de les égorger. Installées au Creps de cette commune haut perchée de l?Edough, soumises aux quatre vents et aux intempéries, ces familles dont les chefs sont tous au chômage, vivent de dons alimentaires et vestimentaires collectés par les mosquées sur l?ensemble du territoire de la wilaya.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)