Annaba - Revue de Presse


Annaba

Anarchie à la direction des services agricoles C?est une véritable anarchie qui prévaut depuis quelques jours au siège de la direction des services agricoles de la wilaya de Annaba. Dès l?entrée du hall de cette institution chargée de la gestion d?un secteur stratégique, six agents employés apparemment chargés de gérer quotidiennement leur oisiveté rient aux éclats et conversent à haute voix dans un hall d?une vingtaine de mètres carrés. « Je suis journaliste et je désire voir le directeur de wilaya dans le cadre de ma mission. » A cette demande faite un lundi, un des préposés d?un air goguenard et regard complice avec ses amis de ce hall café d?une institution de l?Etat a répliqué : « Journaliste ou pas, le directeur reçoit le dimanche et le mardi. » Au même moment, sans aucun respect pour les visiteurs hommes ou femmes présents, un cadre s?est saisi du téléphone de l?agent d?accueil et principal animateur de l?anarchie, pour discuter sur une affaire personnelle à haute voix en utilisant des termes indécents. « Il ne reçoit ni le mardi ni tous les autres jours de la semaine. Il n?a pas de temps même si comme vous dites, le dossier que vous avez à traiter est grave », a répondu, pour la énième fois, un des six plaisantins censés être chargés de l?accueil ou de la sécurité dans cette administration de l?Etat. Cette anarchie pourrait expliquer le grand trafic et la magouille dénoncés à maintes reprises par différents titres de presse sans entraîner une quelconque réaction du ministère de tutelle et des pouvoirs publics. Le dossier de la mise en valeur des 4000 ha du lac Fezzara avec des dizaines de milliards de dinars perdus sans aucun résultat, le scandale lié à l?utilisation du FNDRA, celui de l?octroi aux copains d?agréments destinés à la réalisation d?unités de conservation... La liste des faits préjudiciables à l?agriculture de la wilaya est longue. Et lorsque l?institution locale représentative de ce secteur se transforme en café maure et en salle de spectacle, il y a lieu de se poser des questions sur l?avenir de l?agriculture dans notre pays.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)