Annaba - Saisons, vacances


Annaba, Feu vert pour la saison estivale



La saison estivale à Annaba, s’annonce sous de bons auspices cette année, car elle coïncide avec la relance du secteur du tourisme, surtout au niveau local, où le ton a déjà été donné, et que l’on constate à travers les différentes tentatives de rénovation des structures d’accueil, surtout dans le domaine de la restauration et l’hôtellerie. Ce secteur, de par son importance, peut jouer un rôle des plus importants dans l’économie du pays, et rivaliser avec bien d’autres secteurs d’activité. Avec le coup d’envoi, avant-hier, de la saison estivale, c’est une saison un peu différente des précédentes, de par les nouvelles réalisations acquises à la faveur du programme de relance économique initié par le président de la République, ainsi que des ambitions qu’affiche la région dans le secteur en question.

L’un des plus importants sites touristique de Annaba est incontestablement la région de Seraïdi, qui, été comme hiver, connaît une affluence appréciable. Située à 1.000 m d’altitude dans les monts de l’Edough, elle est connue pour sa forêt luxuriante de chênes-lièges et ses montagnes majestueuses, où domine son célèbre hôtel «El-Mountazah», véritable chef-d’oeuvre architectural de style méditerranéen. La direction de cet établissement a opté pour une politique à même de drainer une bonne clientèle par la pratique de prix raisonnables, la proposition de nouvelles formules et un service irréprochable. Le tourisme dans cette région, incite également, à un développement des richesses locales, par la prise en charge et la mise en valeur, des sites montagneux, archéologiques ou balnéaires. Rappelons que Annaba recevait annuellement quelque 2,5 à 3 millions de visiteurs, qui dans l’ensemble étaient satisfaits de leur séjour.

Sur un autre plan, mais tout aussi nécessaire et complémentaire, les services de contrôle de la qualité et les différents organes similaires semblent bien préparés pour entamer la saison avec le maximum de rigueur. Annaba, à l’instar des grandes villes du pays, est désormais lancée dans les grands projets d’investissements, pour recouvrir sa qualité de ville touristique, un défi qu’elle compte bien relever. Un pari exigeant aussi l’apport des élus locaux par la prise en charge de différents quartiers de la ville devenus de véritables dépotoirs et offrant des images désolantes de la ville et de sa périphérie. Le tourisme est conditionné par tout un ensemble environnemental, qui comprend l’aéroport ou la gare routière, les voies de communication, les centres commerciaux et les centres d’accueil. La première impression du touriste est souvent conditionnée, lors de son arrivée: un mauvais accueil à l’aéroport, un taxieur malhonnête, une vie trop chère, un comportement inadéquat de la part de citoyens, etc. Cette impression fera ou non la réputation de la région. Ainsi la notion de tourisme englobe moyens, compétences, implication de tous, afin que les efforts conjugués puissent aboutir au résultat escompté.





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)