Alger - Bâtiment


Aménagement et développement de la capitale, L’image d’Alger sera soignée par les Emiratis



La baie d’Alger est appelée à subir dans les prochaines années de grands aménagements à la faveur d’un projet grandiose de développement confié à la compagnie immobilière émiratie EMMAR. Cinq grands projets d’aménagement et de développement de la capitale ont été exposés, hier, au Palais du peuple par ce groupe émirati en présence du chef de l’Etat et du chef du gouvernement.

Il s’agit du développement de la baie d’Alger, la Cité de la santé d’Alger, la restructuration de la gare d’Agha, la Cité technologique de Sidi Abdallah et du complexe touristique Colonel Abbès. Le développement de la baie d’Alger va certainement transformer complètement la façade maritime de la capitale du pays. Une façade qui jusque-là est usée par le temps, agressée par le développement anarchique de l’urbanisme et abandonnée par les responsables. Selon des explications fournies par un responsable d’EMMAR, que dirige Mohammed Ben Ali Al Abbar, « le développement de la baie d’Alger crée une nouvelle relation de la ville avec son front de mer ». Avec ses marinas, ses canaux d’eau, le front de mer donne à la ville un « nouvel éclat », a-t-il expliqué, soulignant que la baie d’Alger sera dotée d’hôtels luxueux, de bureaux et appartements de haut standing, d’aires commerciales de produits de luxe, d’aires de loisir qui lui donneront un « charme singulier et plein de distinction et de convivialité ». L’attention particulière aux plans d’eau et aux espaces verts contribuera à créer, dans cet espace côtier, une ambiance « calme et sereine alliant luxe et raffinement », a-t-il ajouté. Pour ce qui est de la Cité de la santé d’Alger, qualifiée de « cité du bien-être », le même responsable a indiqué que « ce lieu sera agréable pour tous ceux qui voudront allier tourisme et guérison ou tourisme et détente », grâce à son service de soins médicaux et paramédicaux de « grande qualité ». Cette cité sera dotée d’une université, d’un centre de recherche et d’un centre médical afin de « soutenir l’amélioration des savoir-faire médicaux », a-t-il ajouté. L’autre grand projet et non des moindres que projette de développer cette compagnie immobilière, est la gare d’Agha. La restructuration et le déploiement des infrastructures de cette la gare lui permettront de devenir « un pôle de développement phare de tout le réseau des transports d’Alger », selon la même source. Cette gare, qui desservira, selon lui, « plus de 80 000 passagers par jour », sera dotée notamment d’un hôtel pour les voyageurs en transit et d’un centre commercial ainsi que de trois tours de bureaux de 9, 15 et 18 étages. « Des dispositions sont aussi prévues dans le plan architectural pour atténuer l’impact des nuisances sur les riverains », selon le même responsable. La restauration de cette gare s’impose étant donné que le plan de circulation à Alger est attendu à subir des changements d’ici à 2009 avec la réception du métro et du tramway. S’agissant de la Cité technologique de Sidi Abdallah, située à 25 km au sud-ouest d’Alger, un autre responsable du groupe a indiqué que ce site, de 90 ha, comprendra des centres commerciaux, des zones résidentielles avec des appartements de haut standing ainsi qu’un campus universitaire. Quant au complexe touristique Colonel Abbès, situé à 25 km à l’ouest d’Alger, celui-ci comprendra plusieurs locaux commerciaux, des aires d’accueil et des zones résidentielles comprenant des appartements haut standing et des villas ayant vue sur mer, a-t-il précisé. Le président du conseil d’administration d’EMMAR a précisé que les études du projet s’achèveront dans les prochaines semaines.

Plusieurs réalisations à l’actif du groupe
La compagnie immobilière émiratie EMMAR, cotée en bourse, a été créée en 1997. Elle est considérée comme un des plus grands groupes immobiliers du monde. Ses actifs sont estimés à 28 milliards de dirhams émiratis (1 dirham = 19,63 DA). Son capital est détenu à hauteur de 33% par le gouvernement de Dubaï, 34% par les fondateurs du groupe et le reste par les actionnaires en bourse. Parmi ses réalisations, la plus haute tour du monde, Burj Dubaï, aux Emirats arabes unis (800 m de haut), la marina de Dubaï et une station de ski en plein désert. C’est ce groupe qui s’est occupé de l’aménagement de la corniche de Rabat d’une superficie de 330 ha, près de la Casbah des Oudaya (12 km de côte).

 





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)