Tipaza - Revue de Presse


Amar Ghoul à Tipaza

« L?extension d?Alger à l?ouest inévitable » En effectuant une visite, en fin de matinée d?hier à Bou Ismaïl, wilaya de Tipaza, le ministre des Travaux publics a mis en évidence dans ses interventions sa vision futuriste en matière de réseaux routiers pour ladite wilaya. En effet, l?extension d?Alger vers l?ouest est inévitable. L?été 2004, la wilaya de Tipaza avait enregistré sur la RN11 le passage de 45 000 véhicules par jour. En 2010, ce chiffre atteindra 100 000 voitures. Par conséquent, la wilaya de Tipaza devra se préparer pour être pourvue d?infrastructures adéquates qui puissent assurer une fluidité de la circulation routière Le projet de l?autoroute allant de Dar El Beïda vers Cherchell sera lancé et l?étude est déjà entamée. Le prolongement de la rocade d?Alger, par le biais du tronçon express allant du Mazafran vers Bou Ismaïl, dont l?autorisation de programme est estimée à 136 000 000 DA, d?un linéaire de 7,480 km, sera achevé au mois d?août 2005. Quant au projet relatif au contournement de la ville de Bou Ismaïl et de Khemisti, d?une longueur de 3,3 km et d?un montant de 512 561 526, 75 DA, il sera réceptionné le 15 décembre 2004, les travaux en cours étant en voie de finition. Les villes de Koléa, Hadjout et Tipaza bénéficieront d?axes de contournement également. Voie express Le ministre des Travaux publics a mis l?accent sur le maillage des axes routiers de la wilaya de Tipaza afin de les connecter à ceux d?Alger, des wilayas de Blida, Chlef et Aïn Defla.Le désenclavement des zones rurales pour créer une animation et développer ces régions. La voie express Mazafran-Cherchell aura une liaison avec l?autoroute Est-Ouest. L?entretien de cet ambitieux réseau routier s?effectuera à l?aide de la création de neuf maisons de cantonnement qui fonctionneront sans arrêt. La ville de Bou Ismaïl constitue un point stratégique qui permet aux différents axes routiers de se raccorder. La voie express menant de Cherchell vers Bou Ismaïl sera raccordée à l?autoroute Est-Ouest en passant par la Mitidja. La construction des accès vers les ports, les signalisations routières et maritimes sont autant de points qui ont été soulevés lors de cette visite. « Il ne faut pas agresser la nature, car sa réaction est très violente », avait averti le ministre des Travaux publics. Le respect des délais et la qualité des travaux sont les deux points sur lesquels M. Ghoul s?est montré intransigeant jusqu?à menacer les défaillants. Le déficit doit être résorbé coûte que coûte.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)