Algérie - Revue de Presse


Allergies alimentaires

Un danger pour la santé Les allergies alimentaires anaphylactiques chez l?enfant en milieu scolaire, les allergies aux antibiotiques sont depuis vendredi au centre des débats. Les participants au 3e congrès international sur l?allergie pratique ont insisté sur la nécessité de prendre en charge ces formes d?allergies. Le Dr Mansour Khodja, le président de l?Aaforcap, spécialiste en allergie pratique a précisé que cette rencontre internationale dont le thème principal « Les urgences allergiques », a été axée sur ce type d?allergie, très répandu chez l?enfant et qui se manifeste généralement suite à un repas dans les cantines scolaires. L?anaphylaxie, la manifestation la plus grave des allergies, constitue un sérieux problème de santé. Parmi les aliments pouvant provoquer des allergies chez l?enfant, figurent les cacahuètes, le blanc d??uf, le chocolat et le soja, a-t-il rappelé. Les signes de la manifestation, sont, d?après lui, au début, à 80%, d?ordre cutané et l?évolution peut se faire vers des signes respiratoires, digestifs ou cardiaques (douleurs abdominales, asthme sévère et hypotension, ce qui peut provoquer la mort. Venant en tête des urgences médicales, l?allergie alimentaire est « très dangereuse ». Le taux élevé de ces maladies ces dernières années est étroitement lié à l?ouverture du marché algérien et la diversité des produits importés, a expliqué le Dr Khodja. Lors de son intervention, le Pr C. Martens, allergologue (France) a souligné l?importance, pour les écoles, de se doter d?une boîte à urgence qui contienne de l?adrénaline en injection, seul remède susceptible de sauver la vie de l?enfant en cas de crise due à une allergie alimentaire. Une crise d?allergie peut se transformer en une crise d?asthme aiguë dans 90% des cas, a ajouté le Pr Martens qui a souligné la nécessaire disponibilité, dans les unités de médecine scolaire, de la ventoline, du céléstène et du bricanyl. Le Pr. C. Ponvert, de l?hôpital Neker de Paris (France), a, de son côté, axé son intervention sur l?allergie aux médicaments, notamment les antibiotiques. Il étayera son exposé par les résultats d?une étude qui a démontré que 13,6% des enfants traités dans ce cas ont fait des réactions aux antibiotiques contre 4% des adultes.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)