Algérie - A la une


Algérie - "Reporters", nouveau quotidien national d'information

Reporters, le nouveau quotidien national d'information, dont le numéro 0 est paru jeudi, est venu enrichir la scène médiatique qui comprend déjà une soixantaine de quotidiens.
Le nouveau-né, qui a choisi la date historique du 1er novembre, fête de l'indépendance nationale pour venir au monde, se veut un moyen de plus pour la réflexion autour du présent et de l'avenir de tout ce qui concerne l'Algérie.
La publication "obéit à un précieux réflexe de réfléchir à notre présent ainsi qu'à notre futur, et se joindre aux quêtes de renouvellement que l'Algérie, dans la difficulté, poursuit pour rester dans la voix de novembre et l'utiliser comme rampe pour affronter les défis d'aujourd'hui et de demain", écrit le journal à la toute fraîche Une.
Il ambitionne de se joindre au débat déjà ouvert par ses confrères" sur divers thèmes, et aspire à "débattre sur le monde qui bouge et se transforme à une vitesse qui peut nous échapper" et contribuer à apporter une "petite part" du progrès, de la liberté et de la justice, comme l'indique son premier éditorial.
Pour son numéro 0, Reporters a choisi de titrer sa Une "Novembre, une résilience algérienne", et a consacré 7 sur ses 24 pages à cet évènement, sous le titre "entre mémoire et histoire".
On y retrouve entre autres, des témoignages, un entretien avec l'acteur du 1er novembre en Kabylie, Ali Zamoum, un portrait de la moudjahida Baya Hocine, et un retour sur les préparatifs de l'action armée à Sétif, considérée par le quotidien, comme "une base stratégique".
Le reste du tabloïd est consacré à l'actualité, politique, économique et sportive nationale et aux nouvelles internationales.
Pour les cruciverbistes, le journal consacre une page entière aux mots fléchés et croisés. Les amateurs de télévision pourront y trouver le programme de plusieurs chaînes,
Sur sa 24, Reporters réserve un coin pour une caricature, et sa première lui est consacrée.
APS
Tweet
Partager

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)