Algérie - Revue de Presse


Algérie Poste



S?adapter aux normes mondiales Amar Tou, ministre de la Poste et des Technologies de l?information et de la communication (PTIC), et Ghania Houadria, directrice générale d?Algérie Poste, participent au 23e congrès de l?Union postale universelle (UPU) qui se tient dans la capitale roumaine Bucarest. Absente de la sphère internationale pendant une décennie, l?Algérie réinvestit cet espace dans un contexte de mutations profondes qui affectent le secteur postal et des perspectives offertes par les technologies de l?information et de la communication. Une étude du bureau international de l?UPU sur la poste en 2001 face aux mutations de son environnement a montré que la technologie est certes un facteur dont l?influence sur l?environnement postal est déterminant, mais elle n?est pas la seule rivale des postes. La mondialisation, la libéralisation et la concurrence effrénée des coursiers privés constituent également des facteurs d?influence du marché de la poste aux lettres. Une autre étude du bureau international sur la poste en 2005 a révélé que les facteurs influant sur le volume de la poste aux lettres peuvent être répartis dans l?ordre d?importance suivant, au niveau mondial : facteurs économiques (45%), facteurs postaux, libéralisation et monopole (24%), facteurs sociaux, éducation et alphabétisation (21%) et facteurs technologiques (10%). Ces études ont montré que les TIC constituent « une moindre menace pour le développement postal, mais une grande opportunité ». La technologie associée aux services postaux conventionnels a engendré de nouveaux produits à valeur ajoutée : le courrier hybride ou la poste électronique qui connaît une croissance rapide, renforcement de la sécurité et des capacités de suivi des envois postaux (système de tracking), le système des mandats poste transformé en un système électronique de transfert de fonds où il est rendu possible le transfert d?argent en un temps instantané d?un pays à un autre. « La poste aux lettres continuera à croître, mais cela restera en deçà de la croissance du courrier électronique. Néanmoins, ce phénomène sera compensé par un potentiel encore inexploité qui est le publipostage », a affirmé la directrice générale d?Algérie Poste.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)